Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 08:37

Dominique Parain, le docteur 100 000 volts

Adieu dépressions, migraines et autres douleurs chroniques.

La stimulation transcrânienne du Dr Parain ferait des miracles.

Un stimulateur magnétique transcrânien à large champ, c'est un boîtier volumineux muni de deux boutons, d'un câble et d'une sorte de cuillère de la taille d'une petite poêle à frire.

Quand le Dr Parain passe cette bobine sur la peau, elle émet des champs magnétiques, provoquant des picotements désagréables et transmettant un influx électrique qui agite les muscles, fait tressauter la main et se plier les doigts.

Un effet proche, quoique moindre, de celui qu'on ressent en touchant la clôture électrique d'un pâturage.

Ainsi décrit, pas de quoi fouetter un chat. Dominique Parain assure que, avec ce stimulateur, il soigne, peu ou prou, tout : les dépressions, les tremblements, les convulsions non épileptiques, les migraines, les paralysies, les douleurs chroniques, les hallucinations, la fibromyalgie, les troubles obsessionnels, les chocs émotionnels.

Et bien plus encore...

Son cabinet se trouve au sous-sol d'une clinique privée de Rouen, où il consulte depuis son départ à la retraite du service de neurologie du CHU de la ville.

À défaut de publier dans des revues médicales à comité de lecture, le médecin filme ses séances de stimulation magnétique.

Et, pour convaincre des incroyables résultats obtenus par sa méthode, il montre ces enregistrements pour le moins troublants.

Premier cas, une jeune fille paralysée. Incapable de tenir sur ses jambes, qui semblent être en caoutchouc, elle s'écroule lorsqu'on l'aide à se lever.

Dans la vidéo suivante, la patiente marche, seule, bien droite. Suit un malade filmé endormi dans sa chambre. Soudain son corps se convulse, il s'arc-boute, se replie, il tremble, son corps devenu fou s'échappe, dansant par saccades au-dessus du matelas.

Traitement de choc pour de nombreux troubles neurologiques fonctionnels.

“ La séance coûte 73,44 euros. Il arrive, dit son inventeur, qu'une seule suffise à accomplir des merveilles „

Cette spectaculaire agitation dure de longues minutes.

Soumis à des séances de stimulation magnétique, ce patient, venu de la Martinique, n'aurait plus jamais connu d'épisodes convulsifs.

Vient ensuite une femme incapable de parler : les mots se bloquent au fond de sa gorge tandis que son visage est déformé par l'effort.

Sa main, ratatinée comme une noix, ne peut tenir un stylo.

Une fois la patiente passée sous le boîtier du Dr Parain, on la retrouve s'exprimant avec aisance et jetant d'une écriture déliée quelques phrases sur une feuille.

Un homme, dont la figure est agitée de tics insoutenables, une jeune fille aux bras collés le long du torse que deux infirmiers ne parviennent pas à écarter d'un centimètre, un footballeur paralysé d'une jambe, une jeune fille dont le bras paraît mort depuis qu'elle a subi une prise de sang...

Les séances de stimulation magnétique ne sont pas filmées, les séquences non datées.

On est de fait contraint de faire confiance aux récits du neurologue en regardant sur son ordinateur, comme autrefois à la foire, des paralytiques qui gambadent, des malades libérés, miraculeusement transfigurés.

L'appareil de stimulation magnétique transcrânienne à large champ coûte environ 5 000 euros.

Il émet moins de 3 teslas au rythme de 1 hertz.

La séance coûte 73,44 euros.

Il arrive, dit son inventeur, qu'une seule suffise à accomplir des merveilles.

Neuropédiatre Dominique Parain est normand, né à Elbeuf.

Pédiatre, il suit un an de cours de psychiatrie puis soutient une thèse de troisième cycle en physique, mais échoue à l'agrégation de biophysique.

Hasard de la médecine, moins spécialisée qu'aujourd'hui, il arrive au service de neurologie du CHU de Rouen, où il exerce comme praticien hospitalier pendant trente-deux ans.

"Un très bon neuropédiatre, un excellent médecin", dit de lui le Pr Jacques Weber, qui fut son supérieur.

Dominique Parain est intrigué par les malades, très nombreux, qui consultent pour des troubles fonctionnels alors que les examens du cerveau et de la moelle épinière ne révèlent aucune lésion.

Des hommes, des femmes qui ne marchent plus, ne peuvent plus se servir de leurs bras, de leur gorge, bien qu'aucun organe ne soit atteint ni même aucune zone de leur cortex.

À cette époque, le neuropédiatre voit des patients au service des urgences neurologiques vers lequel sont dirigés des accidentés de la route.

Un outil – le stimulateur transcrânien à large champ – sert au diagnostic.

Appliqué sur le crâne, le champ magnétique envoie du courant électrique à très faible intensité.

Ainsi les médecins identifient la zone abîmée.

Si, par exemple, la jambe gauche ne répond pas à l'influx électrique passé dans tout le corps, c'est là qu'il faut chercher une lésion.

La version moderne du marteau réflexe... Dominique Parain note que, lorsqu'il vérifie ses mesures ou quand il passe une seconde fois les malades sous le stimulateur, il découvre – parfois – qu'une zone qui ne répondait pas s'agite.

Il prend l'initiative de passer ces accidentés à plusieurs reprises sous la bobine, et d'envoyer partout de l'électricité via le champ magnétique.

Surprise, certains invalides retrouvent l'usage de leurs membres.

En répétant les stimulations, le neurologue observe que "les anomalies de la connectivité" refluent.

L'outil de diagnostic devient un instrument thérapeutique.

La TMS est une technique qui consiste à appliquer sur le cerveau une impulsion magnétique de basse fréquence.

Dans le service sont également suivis des malades dits "incongruents", c'est-à-dire atteints de troubles psychogènes non expliqués, "ce qu'on appelait autrefois des hystériques", précise le Dr Parain, et que les médecins mal lunés prennent volontiers pour des simulateurs ou des incurables relevant de la psychiatrie.

Ces personnes souffrent de crises d'angoisse invalidantes, d'épisodes d'agitation irrépressibles.

Elles convulsent, perdent l'usage d'un membre, deviennent muettes ou aveugles, ou bien encore sont sujettes à des pertes momentanées de conscience.

"Les neurologues n'aiment pas. Les psychiatres, eux, ne les soignent pas, ils préfèrent se perdre dans des thérapies infinies alors que les maux résistent", résume Dominique Parain.

Il propose à ces naufragés de la médecine son outil magique, la stimulation magnétique à large champ.

"Je m'aperçois que je guéris 70 % de ces malades.

Je ne comprends pas ce que je fais, mais ça fonctionne.

En trois séances, les douleurs s'estompent, les symptômes disparaissent.

Parfois, c'est pour toujours, parfois, il faut recommencer après six semaines."

Convaincu d'avoir inventé une révolution thérapeutique extraordinaire, le neurologue rouennais se persuade d'être celui qui tord enfin le cou aux élucubrations freudiennes, "qui ont beaucoup compliqué les choses".

Du balai le traumatisme, le refoulé, l'inconscient ! Place à la fée électricité.

En soi, la pratique n'est pas nouvelle ; l'électrothérapie existe depuis le XIXe siècle.

Seulement, là, elle est émise à très faible intensité et de manière diffuse par la stimulation magnétique à large champ.

Or, d'après le médecin, la plasticité neuronale serait infiniment plus grande qu'on ne le croit, et les connexions neuronales beaucoup plus complexes.

"Dans cet enchevêtrement de câbles dont nous sommes faits, soit 30 milliards de neurones connectés 300 000 fois chacun, le champ magnétique émis dans un circuit fermé crée un courant, c'est le principe de Faraday.

Les régions déconnectées, mal synchronisées, se reconnectent. Nous ne sommes que des réseaux qui s'activent", résume-t-il.

Tant pis pour Freud, vive Faraday !

Poupée tueuse

Le Dr Parain, dont aucun traitement n'a été rigoureusement validé, ne s'arrête pas là, empiétant sur le champ de la psychiatrie.

Il montre la vidéo d'une jeune fille, 13 ans, qui a regardé, en cachette, le film d'horreur Chucky.

Depuis, elle est sujette à des crises, pendant lesquelles ses yeux roulent en tous sens, sa bouche se décroche, tandis qu'elle émet des râles d'agonie.

Elle se prend pour Chucky, la poupée tueuse.

Dominique Parain assure l'avoir guérie grâce à la stimulation transcrânienne.

"Ça casse les explications freudiennes, mais les représentations mentales sont aussi des circuits de neurones."

Magnétique.

L'explication est à chercher du côté de la suggestion.

Parain et sa méthode font céder des blocages psychologiques „

Le médecin croit tellement en sa méthode qu'il se l'applique à titre préventif toutes les six semaines.

En s'envoyant des petites doses d'électricité sur le scalp, il se régénère, dort mieux, travaille avec une meilleure concentration.

On serait presque tenté de recevoir une petite dose de décharges, convaincu, depuis le Dr Knock, que le bien-portant ne serait qu'un malade qui s'ignore.

"Je ne vois pas bien les limites de ma méthode", convient d'ailleurs, fort à propos, le neurologue.

Nonobstant le peu de rigueur officielle de sa clinique, la CPAM de Rouen laisse faire, le Conseil de l'ordre ne réagit pas.

Il est permis de croire que le faible coût des consultations n'est pas pour rien dans cette mansuétude des tutelles.

De plus, comme le résume son ancien chef de service, le Pr Weber, "il ne fait de mal à personne".

Soit, mais fait-il autant de bien qu'il le croit, ce praticien qui reçoit près de 50 patients par semaine, venus de toute la France, d'Europe et même d'Australie ?

Aurait-il vraiment découvert un usage mirifique de l'électricité ?

Inventé sans aucune publication sérieuse ni validation de ses pairs un traitement pour ces milliers de migraineux, dépressifs, convulsifs, invalides auxquels aucune médecine reconnue n'a apporté de soulagement ?

"C'est improuvable, admet Antoine Martin, documentariste qui suit le neurologue depuis plusieurs mois, mais ce qu'il obtient est confondant."

"J'ai vu de mes yeux un malade arriver en chaise roulante chez Parain et repartir debout, sur ses deux jambes", témoigne le pourtant circonspect Pr Weber.

Comment lui, le professeur universitaire, explique-t-il ces guérisons spectaculaires ?

"L'explication est à chercher du côté de la suggestion.

Parain et sa méthode font céder des blocages psychologiques.

C'est de la magie.

Quand la magie marche là où rien ne fonctionne et que ça ne fait de mal à personne.."

Distance La stimulation magnétique trancrânienne répétée, cousine de celle de Parain, existe bel et bien.

Pratiquée dans près de 50 hôpitaux depuis une dizaine d'années, elle obtient des résultats sur "les dépressions résistantes, les hallucinations résistantes de la schizophrénie, les syndromes douloureux neuropathiques chroniques et les acouphènes", énumère le Pr Emmanuel Haffen, membre de l'Association française de psychiatrie biologique et neuropharmacologie.

Ce médecin et nombre de ses confrères déplorent que la méthode ne soit pas reconnue par la Haute Autorité de santé, alors que la plupart des pays anglo-saxons l'ont validée.

Cette stimulation n'est pas celle du bon Dr Parain.

Le champ magnétique est émis sur une focale précise.

Une zone particulière du cerveau se voit ainsi stimulée.

La région touchée s'active ou s'inhibe et tout le système nerveux central, chamboulé, répond.

"Cela n'a aucun effet miraculeux. Jamais une seule séance n'a obtenu de résultats, commente le spécialiste, mais une modulation répétée de l'activité des neurones est aujourd'hui observée par des données scientifiques robustes."

Une prise de distance qui laisse Dominique Parain de marbre.

"La stimulation focale se pratique pour des douleurs en rapport avec des lésions nerveuses", se défend-il.

La sienne, la stimulation "large champ", elle, ne connaît pas de limites. Et c'est bien le problème... ou l'intrigant miracle rouennais.

PAR ÉMILIE LANEZ

Publié le 09/08/17

Source Le Point

Un stimulateur magnétique transcrânien à large champ pour traiter  dépressions, migraines et autres douleurs chroniques.
Un stimulateur magnétique transcrânien à large champ pour traiter  dépressions, migraines et autres douleurs chroniques.
Un stimulateur magnétique transcrânien à large champ pour traiter  dépressions, migraines et autres douleurs chroniques.
Un stimulateur magnétique transcrânien à large champ pour traiter  dépressions, migraines et autres douleurs chroniques.

Partager cet article

Repost 1
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires