3 choses essentielles à connaître sur la thérapie de couple 

La vie de couple est faite de hauts et de bas, de conflits et de temps d’accalmie, de joie et de peine. Cela étant, lorsque des situations conjugales rendent malsaine l’ambiance au sein du ménage, le recours à un psychothérapeute est parfois nécessaire. Le rôle de ce dernier est de mettre en place un protocole de traitement spécifique aux réalités du couple. Quelles sont les circonstances pouvant amener un couple à suivre une thérapie ? Quelles sont les différentes étapes de cette forme de thérapie si particulière ?

À quel moment faut-il entamer une thérapie de couple ?

La routine, les maladresses de l’un et de l’autre, la jalousie à outrance, l’infidélité, ce sont autant de facteurs qui facilitent la survenance des conflits dans les couples. Cela crée souvent au niveau d’un partenaire un sentiment de mépris et de l’autre un sentiment de négligence et de désamour. Les reproches incessants qui fusent de chaque camp, au quotidien, engendrent finalement une impasse relationnelle.

Si votre vie de couple bat de l’aile. Si vous avez des difficultés à communiquer. Si vous êtes à court d’idées pour recoller les morceaux, le recours à un thérapeute est l’une des meilleures alternatives que vous devriez envisager. Sur un site tel que psychologue-psychotherapeute-lair.fr, vous pourrez prendre rendez-vous et discuter avec un psychothérapeute expérimenté. Ce qui importe, c’est qu’il soit capable d’aider votre conjointe et vous à recréer cette harmonie d’antan qui régnait au sein de votre couple.

Que se passe-t-il au cours de la première consultation ?

Lorsque face à une situation conflictuelle, un couple se rend dans un cabinet de thérapie de couple de son propre chef, c’est un grand pas sur le chemin de sa résolution. En d’autres mots, cela montre que le couple est conscient de l’existence de difficultés au sein de la relation. Cela signifie également que les partenaires sont prêts à se mettre à nu devant une personne tierce pour essayer d’affronter le conflit à la source.

Au cours de la première consultation comptant pour votre thérapie de couple, le psychologue exige généralement que les partenaires soient tous les deux présents. Ainsi, chaque partenaire pourra prendre la parole pour parler de ses ressentiments, des reproches faits à l’autre, de ses frustrations et insatisfactions et de tout autre signe révélateur d’une communication altérée. Cette première étape de la thérapie est généralement éprouvante, puisque les protagonistes peuvent s’emporter.

À partir de cet instant, le spécialiste en reconstruction des relations de couple entreprend de reformuler leurs propos. Il s’assure ainsi de ne pas s’égarer des attentes des uns et des autres. Une fois cet exercice fait, les objectifs à atteindre sont fixés et reçoivent l’assentiment des deux parties. La thérapie peut enfin démarrer sur de bonnes bases avec des principes bien définis.  

De la seconde consultation à la toute dernière consultation : que faut-il retenir ?

Dans toute thérapie de couple, le psychologue se réjouit généralement lorsqu’il réussit à instaurer entre ses patients une collaboration constructive. En effet, il aura parcouru la moitié du chemin si tous les partis aux conciliabules acceptent de faire des concessions afin de sauver ce qui reste de leur relation de couple.

En réalité, en discutant avec le thérapeute, chaque partenaire réapprend à connaître l’autre. Grâce à l’écoute attentive de l’autre, il arrive parfois que vous découvriez des facettes et des caractères positifs de votre partenaire que vous ne soupçonniez même pas.  

La thérapie de couple, c’est également les jeux de rôle. C’est une technique utilisée par bon nombre de psychothérapeutes. Ils plongent à l’occasion les partenaires dans des situations conjugales scéniques. Les deux partenaires se mettent, en l’occurrence, l’un à la place de l’autre. Comme cela, chacun arrive à comprendre les sentiments que peut éprouver son partenaire.  

Généralement, les sujets traités au cours des jeux de rôles sont des sujets qui engendrent des points de vue divergents. En fin de compte, le but des jeux de rôle est de faire comprendre aux conjoints que l’existence d’opinions divergentes ne doit pas forcément créer un conflit. Au contraire, ils doivent l’accepter comme étant un angle de vue quelconque, quitte à le battre en brèche de manière non agressive par des arguments.

Le psychothérapeute ne garantit pas, en outre, l’issue de la thérapie de couple. En effet, il se peut qu’à la fin des séances, le couple décide de se séparer. Cette décision est à leur entière discrétion.

A lire également  Comment éviter les crises dans le couple ?

Laisser une réponse