Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 09:27

Un lien entre l'autisme et la fièvre en cours de grossesse

Dr Irène Drogou 14.06.2017

Les épisodes de fièvre en cours de grossesse sont associés à un risque augmenté de troubles du spectre autistique (TSA), indique une étude de l'école de santé publique Mailman à l'université de Columbia, d'après les données recueillies au sein d'une large cohorte norvégienne.

L'étude américaine publiée dans « Molecular Psychiatry » montre que le risque est plus prononcé quand les épisodes fébriles surviennent pendant le deuxième trimestre de grossesse, avec une augmentation de 40 % du risque.

L'augmentation du risque est aussi dose-dépendante à partir de 12 semaines d'aménorrhée (SA) avec un risque multiplié par trois à partir de 3 épisodes fébriles (la fièvre étant définie par une température > 38,5°C).

Un rôle protecteur du paracétamol

Les chercheurs montrent également que le risque était diminué par la prise de paracétamol au second trimestre.

Concernant l'ibuprofène, contre-indiqué pendant la grossesse et très peu utilisé par les femmes, l'effectif est trop petit pour en conclure quoi que ce soit.

Cependant, aucun cas de TSA n'a été observé chez les enfants des femmes en ayant pris pendant leur grossesse.

La cohorte a suivi 95 754 enfants nés entre 1999 et 2009, incluant 583 cas de TSA identifiés en Norvège dans l'étude ABC (pour Autism Birth Cohort).

Les mères de 15 701 enfants (16 %) ont rapporté au moins un épisode fébrile dans l'un des intervalles de 4 semaines pris en compte pendant la grossesse.

« Nos résultats suggèrent un rôle de l'infection maternelle gravidique, mais aussi des réponses du système immunitaire inné à l'infection, dans le déclenchement d'au moins quelques cas de TSA », explique Mady Hornig, l'auteur principale.

Une analyse de questionnaires n'a pas fait ressortir d'agents pathogènes spécifiques, mais une étude à partir de prélèvements sanguins de milieu de grossesse et à l'accouchement est en cours.

L'idée est d'explorer le rôle potentiel d'agents infectieux et la contribution de types distincts de réponses immunitaires chez les mères et les enfants et ainsi de mieux comprendre les mécanismes de vulnérabilité impliqués dans les TSÀ.

« Les futurs travaux devraient porter sur le dépistage et la prévention des infections prénatales et des réponses inflammatoires qui contribuent au TSA », suggère W. Ian Lipkin, l'auteur senior.

Un lien entre l'autisme et la fièvre en cours de grossesse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires