Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 08:32

Pollution : constat alarmant partout dans le monde

De Pékin à Londres, en passant par New Delhi ou Barcelone, de plus en plus de grandes villes dans le monde sont touchées par la pollution de l’air.

Des propositions émergent pour lutter contre cette tendance.

Selon le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la qualité de l’air dans le monde, moins de 12 % de la population mondiale respirerait un air sain.

La pollution de l’air serait responsable de la mort de 3,3 millions de personnes chaque année.

La pollution toucherait d’abord les pays pauvres : 35 des 50 des pays ayant les PIB les plus faibles du monde ne disposent ainsi pas d’outils de contrôle du niveau de la qualité de l’air.

Dans des zones urbaines récemment industrialisées, comme à Pékin ou à New Delhi, la situation est particulièrement critique.

Après les fêtes de Diwali du mois d’octobre 2016, le site américain CNN titrait : “New Delhi est la ville la plus polluée sur terre aujourd’hui”.

Le taux de particules fines dans l’air y était 20 fois supérieur au taux maximal acceptable fixé par l’OMS.

De la même manière, en Chine, malgré les efforts récents du gouvernement central, 23 villes ont été placées en alerte rouge en décembre 2016 après qu’un pic de pollution a touché plus de 460 millions de personnes.

Pour autant, la pollution n’existe pas uniquement dans les pays émergents.

À Londres, le taux de particules fines a dépassé celui de Pékin en janvier 2017.

Sur l’ensemble du Royaume-Uni, les problèmes de santé causés par la pollution coûteraient chaque année 15 milliards de livres au pays.

Cette situation n’est pas sans conséquences sur les choix de destination des expatriés.

La pollution, un facteur dissuasif pour l’expatriation

À Shanghai, en effet, de nombreux étrangers décident désormais de quitter la Chine pour opter pour des destinations plus respectueuses de leur environnement.

Notamment pour la santé de leurs enfants.

Le Global Times rapporte quelques-uns de ces témoignages.

Un ressortissant espagnol affirme par exemple : “Je me barre d’ici. Je ne veux pas que ma fille respire ce truc”, et un expatrié américain explique que son projet familial est incompatible avec la qualité de l’air à Shanghai :

Avec ma nouvelle femme, originaire de l’ouest de la Chine, nous envisagions d’avoir des enfants ici, mais cela ne nous paraît plus vraiment sensé.

Récemment, l’hôpital pour enfants de Shanghai a fait part aux médias locaux de la hausse inquiétante des admissions de bébés et d’enfants pour problèmes respiratoires liés à la pollution atmosphérique.”

D’autres solutions existent

Des initiatives se développent pour lutter contre la pollution de l’air.

En Inde, une artiste française a photographié les habitants du pays avec un masque et une radio des poumons pour sensibiliser la population et alerter les autorités sur ses dangers.

Une autre solution consiste à promouvoir les moyens de déplacement non polluants.

En Espagne, la municipalité de Barcelone envisage d’interdire la circulation dans 60 % des rues pour les transformer en “espaces citoyens” et développe son réseau de pistes cyclables, qui a progressé de 20 % depuis 2015.

D’autres initiatives allient lutte contre la pollution et nouvelles technologies.

À Pékin, les habitants utilisent leur smartphone pour emprunter des vélos, qui sont de retour dans les grandes villes chinoises.

Le Temps rapporte le témoignage de Meimei, employée d’une multinationale dans la capitale chinoise :

C’est très simple.

J’ouvre WeChat, je place mon téléphone près du code QR derrière la selle et hop ! le cadenas s’ouvre automatiquement. Je ferai le contraire en arrivant et le cadenas se verrouillera tout seul.

Il y a une puce dans ce boîtier, comme cela la compagnie peut venir les chercher et les redéployer dans la ville.

” À terme, ces pays peuvent s’inspirer de la Norvège, l’un des pays les plus écologiques du monde. La vente de véhicules à essence y sera interdite d’ici 2025.

Le pays figure par ailleurs parmi les États d’Europe offrant le plus d’incitations fiscales pour l’achat d’un véhicule électrique, comme le rappelle le site américain CNBC.

Pollution : constat alarmant partout dans le monde

Partager cet article

Repost 1

commentaires