Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 12:25

L-3-n-butylphthalide est médicament potentiellement avantageux pour la demande de règlement de la démence vasculaire

August 12, 2013

3-N-butylphthalide, un médicament botanique vert, est un médicament chimique avec succès synthétisé et stable utilisé pour la demande de règlement de la rappe ischémique qui a des droits de propriété intellectuelle indépendants en Chine.

Le premier L-Isomère, initialement extrait de la graine de céleri, a été artificiellement synthétisé de l'acide racémique, également connu sous le nom de butylphthalide. L-3-n-butylphthalide a été affiché pour réduire l'apoptose neuronal β-amylase-induit et pour améliorer la fonction cognitive dans des modèles animaux de Maladie d'Alzheimer.

Comme médicament neuroprotective pour la maladie cérébro-vasculaire, le n-butylphthalide 3 a été confirmé pour protéger des cellules nerveuses chez des expériences sur des animaux de rappe

À cause des effets significatifs de l-3-n-butylphthalide dans la demande de règlement clinique de la rappe ischémique aiguë,

Wei et collègues Jappants d'Université Médicale de Hebei ont également adopté l-3-n-butylphthalide pour la demande de règlement de la démence vasculaire.

Ces chercheurs sont les premiers pour enregistrer que le traitement préparatoire avec l-3-n-butylphthalide peut améliorer des déficits cognitifs et la perte neuronale dans le hippocampe des souris répétitives cérébrales d'ischémie/ré-perfusion. L-3-n-butylphthalide peut être un médicament potentiellement avantageux et prometteur pour la demande de règlement et la prévention de la démence vasculaire par régulation positive d'expression d'Akt dans le hippocampe.

Ces résultats sont publiés dans la Recherche Neurale de Régénération (Vol. 8, Numéro 19, 2013).

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 12:25

L-3-n-butylphthalide est médicament potentiellement avantageux pour la demande de règlement de la démence vasculaire

August 12, 2013

3-N-butylphthalide, un médicament botanique vert, est un médicament chimique avec succès synthétisé et stable utilisé pour la demande de règlement de la rappe ischémique qui a des droits de propriété intellectuelle indépendants en Chine.

Le premier L-Isomère, initialement extrait de la graine de céleri, a été artificiellement synthétisé de l'acide racémique, également connu sous le nom de butylphthalide. L-3-n-butylphthalide a été affiché pour réduire l'apoptose neuronal β-amylase-induit et pour améliorer la fonction cognitive dans des modèles animaux de Maladie d'Alzheimer.

Comme médicament neuroprotective pour la maladie cérébro-vasculaire, le n-butylphthalide 3 a été confirmé pour protéger des cellules nerveuses chez des expériences sur des animaux de rappe

À cause des effets significatifs de l-3-n-butylphthalide dans la demande de règlement clinique de la rappe ischémique aiguë,

Wei et collègues Jappants d'Université Médicale de Hebei ont également adopté l-3-n-butylphthalide pour la demande de règlement de la démence vasculaire.

Ces chercheurs sont les premiers pour enregistrer que le traitement préparatoire avec l-3-n-butylphthalide peut améliorer des déficits cognitifs et la perte neuronale dans le hippocampe des souris répétitives cérébrales d'ischémie/ré-perfusion. L-3-n-butylphthalide peut être un médicament potentiellement avantageux et prometteur pour la demande de règlement et la prévention de la démence vasculaire par régulation positive d'expression d'Akt dans le hippocampe.

Ces résultats sont publiés dans la Recherche Neurale de Régénération (Vol. 8, Numéro 19, 2013).

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 11:42

La stimulation cérébrale profonde au faisceau de cerveau antérieur médian pour la dépression - résultats à long terme et une nouvelle stratégie d'analyse de données

Bettina H. Bewernick, MSc, PhD, Sarah Kayser, MD, MSc, Sabrina M. Gippert, MSc, Christina Switala, MSc, Volker A. Coenen, MD, Thomas E. Schlaepfer,

MD Thomas E. Schlaepfer

Publié en ligne: 08 février 2017

Contexte

La stimulation cérébrale profonde (DBS) de la branche super-latérale du faisceau du cerveau antérieur (slMFB) dans la dépression résistante au traitement (TRD) est associée à des effets antidépresseurs aigus.

Objectif

Les effets cliniques à long terme, y compris les changements dans la qualité de vie, les effets secondaires et la cognition, ainsi que les données à long terme couvrant quatre ans sont évalués.

Méthodes

Huit patients atteints de TRD ont été traités par DBS bilatéralement à la SLMFB.

La mesure de résultat primaire a été une réduction de 50% de l'Échelle de dépression de Montgomery-Åsberg (MADRS) (réponse) et de la rémission (MADRS

Les mesures secondaires étaient l'anxiété, le fonctionnement général, la qualité de vie, la sécurité et la cognition évaluées pendant 4 ans.

Les données sont rapportées comme une analyse ponctuelle conventionnelle et comme zone sous l'analyse de la chronologie de la courbe (AUC).

Résultats

Six des huit patients (75%) étaient répondeurs à 12 mois, quatre patients ont atteint une rémission.

Les résultats à long terme ont révélé un effet stable jusqu'à quatre ans.

L'efficacité des antidépresseurs a également été reflétée dans l'évaluation globale du fonctionnement.

L'effet secondaire principal était le strabisme à des courants de stimulation plus élevés.

Aucun changement de connaissance n'a été identifié.

L'analyse de l'ASC a révélé une réduction significative de la dépression chez 7/8 patients dans la plupart des mois.

Conclusions

Les résultats à long terme de slMFB-DBS suggèrent un effet antidépresseur aigu et soutenu;

L'analyse de la chronologie peut être une méthode alternative reflétant le gain global du patient tout au long de l'étude.

Le fait d'être capable d'induire un effet antidépresseur rapide et robuste, même dans un petit échantillon de patients TRD sans comorbidité psychiatrique importante, rend le slMFB une cible attrayante pour les études futures.

Points forts

•La stimulation cérébrale profonde (DBS) du faisceau antérieur du cerveau dans la dépression résistante au traitement a conduit à des effets antidépresseurs.

•Les effets antidépresseurs ont été rapides et maintenus jusqu'à quatre ans dans un petit échantillon.

•L'analyse de la chronologie pourrait réfléchir plus adéquatement au gain global du patient tout au long de l'étude que les analyses finales.

•La conception de l'étude (sélection d'extrémité, réponse, placebo, mesure de résultat) dans DBS pour la dépression résistante au traitement est discutée.

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept Les ondes
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 11:04

JOURNEES D' AUTOMNE 2017 - ARGOS-HDI

Mercure Libourne

Vendredi 20 et Samedi 21 Octobre 2017

avec Dr Robert Heckler chirurgien-dentiste et Gilles Lasseguette psychothérapeute

« Les mémoires inconscientes parasites de notre existence. Analyse des symptômes apparaissant dans la cavité buccale ».

Des travaux pratiques d'EFT et EMDR seront pratiqués

Les mémoires inconscientes parasites de notre existence. Analyse des symptômes apparaissant dans la cavité buccale. JOURNEES D' AUTOMNE 2017 - ARGOS-HDI à Libourne.
Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 10:21

Caisson hyperbare: Ils ont inversé les dommages subis au cerveau d’une patiente de 2 ans noyée dans une piscine

Dans un article récent, une équipe de médecins explique avoir considérablement inversé les dommages subis au cerveau d’une jeune patiente âgée de deux ans noyée dans une piscine. Ils auraient en quelque sorte « ressuscité » l’enfant avec une combinaison de thérapies à l’oxygène.

Le docteur Paul Harch, professeur clinicien et directeur de la médecine hyperbare de LSU Health New Orleans School of Medicine, et le docteur Edward Fogarty, de l’École de médecine de l’Université du Dakota du Nord, rapportent le cas d’un renversement des dommages subis au cerveau d’une jeune patiente âgée de deux ans noyée dans une piscine qui ne répondait à aucun stimulus.

La jeune fille avait alors souffert d’un arrêt cardiaque suivi d’une atrophie cérébrale et d’une perte significative des volumes de matière grise et blanche.

Après avoir été réanimée dans un hôpital pour enfant, la jeune fille a cinquante-cinq jours plus tard commencé un traitement avec 100 % d’oxygène normobarique pendant 45 minutes deux fois par jour.

La patiente est alors devenue plus alerte et plus éveillée, les médecins ont donc préconisé une oxygénothérapie hyperbare.

L’oxygénothérapie hyperbare est une modalité thérapeutique d’administration de l’oxygène par voie respiratoire à une pression supérieure à la pression atmosphérique standard.

Elle est définie comme l’inhalation d’oxygène pur (O2 à 100 %) par un patient placé dans un caisson d’acier ou de polymère à des pressions supra-atmosphériques (1,5 à 3 ATA).

Ce traitement, supervisé par le docteur Paul Harch, de la médecine hyperbare de LSU Health New Orleans School of Medicine, aura débuté 78 jours après l’accident à raison de 45 minutes par jour, cinq jours par semaine pour un total de 40 séances.

Au début de chaque session, la patiente montrait une amélioration neurologique.

Après dix séances, la mère de la jeune fille a déclaré que sa fille était « presque normale » à l’exception de la fonction motrice brute.

Après 39 séances, la jeune fille pouvait se déplacer en étant assistée, présentait un niveau de parole supérieur à la prénoyade, une fonction motrice proche de la normale, une cognition normale et une amélioration de presque toutes les anomalies neurologiques.

Une IRM faite 27 jours après la dernière séance (162 jours après la noyade) n’a révélé qu’une légère blessure résiduelle et un renversement presque complet de l’atrophie corticale et de la substance blanche selon les médecins.

Le cas de cette jeune fille est par ailleurs exceptionnel, les médecins appuyant le fait que la « régénération des tissus dans ce cas s’est produite parce que nous avons pu intervenir au début d’un enfant en croissance, avant la dégénérescence tissulaire à long terme ».

Bien que les médecins ignorent pour le moment quel rôle exact a joué telle ou telle thérapie, il est clair que les traitements oxygénés normobariques ET hyperbares combinés permettent aujourd’hui de réduire l’inflammation et favoriser la survie des cellules cérébrales.

par Brice Louvet 19 juillet 2017

Caisson hyperbare: Ils ont inversé les dommages subis au cerveau d’une patiente de 2 ans noyée dans une piscine.
Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 07:42

Sanofi prêt à mettre 655 millions d'euros pour un vaccin contre la grippe innovant

Le français rachète la biotech américaine Protein Sciences.

Son principal actif est le Flublok, un vaccin contre la grippe à base de cellules d'insectes.

CATHERINE DUCRUET 12/07/2017

What is Flublok?

Flublok® is a trivalent influenza vaccine that has been FDA approved for use in adults 18 years and older.

How does this vaccine differ from the other approved flu vaccines?

Flublok is produced differently and has a slightly shorter shelf life than most influenza vaccines.

* Flublok does not use the influenza virus or chicken eggs in its manufacturing process.

See How Influenza (Flu) Vaccines Are Made for more information. *

Flublok has a slightly shorter shelf life than most other currently available injectable influenza vaccines; it expires 9 months from the production date.

Health care providers should check the expiration date before administering Flublok.

https://www.cdc.gov/flu/protect/vaccine/qa_flublok-vaccine.htm

Sanofi prêt à mettre 655 millions d'euros pour un vaccin contre la grippe innovant. Un vaccin Vegan.
Repost 1
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 07:36

Cancer : le pari délicat des combinaisons de traitements

L'immunothérapie impose de combiner plusieurs médicaments pour être vraiment efficace.

Le marché va devenir de plus en plus fragmenté, ce qui va démultiplier les coûts des laboratoires.

Avec 39.000 visiteurs, 2.400 présentations et des milliers de stands, le congrès de l'American Society of Clinical Oncology, à Chicago, marque le temps fort de l'année en cancérologie.

C'est un observatoire privilégié de l'évolution d'un marché de 120 milliards de dollars (107 milliards d'euros), qui devrait avoisiner les 150 milliards en 2020.

Alors que l'essor de l'immunothérapie avait permis d'espérer des traitements pour des catégories de patients plus larges que les traitements dits ciblés, on découvre les limites de ce procédé, qui consiste à renforcer le système immunitaire du malade.

En monothérapie (un seul médicament), l'immunothérapie est sans effet sur certains types de tumeurs (pancréas ou sein, par exemple).

Le succès de produits comme le Keytruda de Merckdoit plutôt être vu comme une exception.

Les revers essuyés par BMSavec l'Opdivo dans le cancer du poumon ou par Roche avec le Tecentriq dans le cancer de la vessie le montrent bien.

Aussi, si cette catégorie de traitements est promise à un grand avenir, avec un chiffre d'affaires estimé à 27 milliards en 2020 (soit 18 % du marché), la règle sera une administration en combinaison avec d'autres produits du même type ou avec les traitements existants.

Qu'il s'agisse de thérapies ciblées, de la chimiothérapie ou de la radiothérapie.

Cette grande fragmentation du marché va poser de grands défis aux laboratoires. Un millier d'essais en cours

Tout d'abord, quelles combinaisons choisir ?

Les laboratoires ont tendance à d'abord combiner leurs propres produits, ce qui donne un avantage aux sociétés à large portefeuille comme AstraZeneca, Novartis ou Roche.

Et, dans la mesure où les produits de première génération comme Keytruda, Opdivo ou Tecentriq demeurent la composante incontournable de ces combinaisons, chacun s'efforce d'avoir le sien.

Mais la question du choix demeure.

Actuellement, un millier d'essais cliniques portant sur des combinaisons sont en cours.

Y a-t-il un choix rationnel derrière tous ces essais ?

Pour Aurélien Marabelle, directeur du programme immunothérapie à l'Institut Gustave-Roussy, « si les laboratoires investissent, c'est qu'ils ont de bonnes raisons de le faire ».

Mais ces raisons ne sont pas nécessairement scientifiques.

« Les laboratoires savent que les premiers arrivés emporteront la mise, alors ils se lancent sur un maximum de pistes », estime un autre observateur.

Cette nouvelle manière de développer des traitements pose d'autres problèmes, « et tout d'abord celui du recrutement des patients dans des essais où la population cible est tellement étroite qu'ils deviennent difficiles à trouver », explique Arnaud Bedin, directeur médical oncologie chez BMS en France.

La méthodologie des essais va aussi devoir évoluer, pour se contenter d'un nombre de patients plus limités.

Une plus grande fluidité entre les étapes (phases I, II et III) des essais cliniques sera aussi nécessaire pour « économiser » des patients et aller plus vite.

La FDA américaine a commencé à intégrer ces évolutions.

Toxicités cumulées

En outre, si l'immunothérapie passe pour être mieux tolérée que la chimiothérapie, les combinaisons ont tendance à additionner les toxicités.

« Les effets secondaires sont d'une nature différente et apparaissent souvent avec un décalage dans le temps », reconnaît Aurélien Marabelle.

Le rapport bénéfice-risque pour le patient sera donc un critère majeur de succès sur le marché.

Enfin, tout cela a un prix. « Les laboratoires comme le nôtre, qui pourront combiner leurs propres produits, auront davantage de flexibilité que les autres », juge Bruno Strigini, patron de l'oncologie de Novartis.

Il n'en demeure pas moins que les industriels devront rentabiliser les énormes dépenses de R&D suscitées par la multiplication des recherches pour de petites populations à traiter.

Et ce, en dépit de la pression sur les prix.

Catherine DUCRUET | 08/06

Cancer : le pari délicat des combinaisons de traitements.
Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 07:10

Convaincues d'un lien entre vaccination et autisme, des familles vont poursuivre quatre laboratoires pharmaceutiques

Franceinfo24 juillet 2017

Convaincues d'un lien entre vaccination et autisme, des familles vont poursuivre quatre laboratoires pharmaceutiques

Plus La nouvelle tombe mal pour le gouvernement, qui souhaite que le nombre de vaccins obligatoires pour la petite enfance passe de 3 à 11 en 2018.

Une action de groupe contre quatre laboratoires pharmaceutique doit être menée en septembre par une centaine de familles convaincues de l'existence d'un lien entre vaccination et autisme, rapporte

Le Parisien dans son édition datée du lundi 24 juillet. Introduite par l'association Autisme Vaccinations devant le tribunal de grande instance de Paris, cette action de groupe visera les laboratoires Sanofi, Pfizer, Eli Lilly et GlaxoSmithKline.

Les familles à l'origine de cette démarche entendent leur "demander réparation des dommages causés par la vaccination pédiatrique", qu'elles tiennent responsable de l'augmentation des cas d'autisme chez les jeunes enfants.

Ce que cinq études américaines indépendantes menées depuis près de vingt ans n'ont pas permis de prouver, rappelle toutefois le quotidien.

https://fr.news.yahoo.com/convaincues-dun-lien-entre-vaccination-autisme-centaine-familles-052204926.html?soc_src=social-sh&soc_trk=fb

Convaincues d'un lien entre vaccination et autisme, des familles vont poursuivre quatre laboratoires pharmaceutiques.
Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 07:06

UNE PERLE DE JEAN D'ORMESSON :

"Myope comme une taupe"

"Rusé comme un renard"

"Serrés comme des sardines"...

Les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine, ils sont partout.

La preuve:

Que vous soyez fier comme un coq

Fort comme un bœuf

Têtu comme un âne

Malin comme un singe

Ou simplement un chaud lapin

Vous êtes tous, un jour ou l'autre

Devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche

Vous arrivez à votre premier rendez-vous Fier comme un paon

Et frais comme un gardon

Et là ... Pas un chat !

Vous faites le pied de grue

Vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin

Il y a anguille sous roche

Et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard

La tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon

Vous l'a certifié Cette poule a du chien

Une vraie panthère !

C'est sûr, vous serez un crapaud mort d'amour

Mais tout de même, elle vous traite comme un chien

Vous êtes prêt à gueuler comme un putois

Quand finalement la fine mouche arrive

Bon, vous vous dites que dix minutes de retard Il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard

Sauf que la fameuse souris

Malgré son cou de cygne et sa crinière de lion

Est en fait aussi plate qu'une limande Myope comme une taupe

Elle souffle comme un phoque

Et rit comme une baleine

Une vraie peau de vache, quoi !

Et vous, vous êtes fait comme un rat

Vous roulez des yeux de merlan frit

Vous êtes rouge comme une écrevisse

Mais vous restez muet comme une carpe

Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez

Mais vous sautez du coq à l'âne

Et finissez par noyer le poisson

Vous avez le cafard

L'envie vous prend de pleurer comme un veau (ou de verser des larmes de crocodile, c'est selon)

Vous finissez par prendre le taureau par les cornes

Et vous inventer une fièvre de cheval

Qui vous permet de filer comme un lièvre

C'est pas que vous êtes une poule mouillée

Vous ne voulez pas être le dindon de la farce

Vous avez beau être doux comme un agneau

Sous vos airs d'ours mal léché

Faut pas vous prendre pour un pigeon

Car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie

Et puis, ç'aurait servi à quoi

De se regarder comme des chiens de faïence

Après tout, revenons à nos moutons

Vous avez maintenant une faim de loup

L'envie de dormir comme un loir

Et surtout vous avez d'autres chats à fouetter.

Billet d'humour de Jean D'ORMESSON !!! Et hommage à la langue française

UNE PERLE DE JEAN D'ORMESSON.
Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 06:47

Med Sci (Paris) 2014 ; 30 : 82–92

Les nouvelles promesses de la metformine Vers une meilleure compréhension de ses mécanismes d’action

New promises for metformin: advances in the understanding of its mechanisms of action

Marc Foretz1,2,3* et Benoit Viollet1,2,3** 1 Inserm U1016, Institut Cochin, département d’endocrinologie, métabolisme et diabète, 24, rue du Faubourg Saint Jacques, 75014 Paris, France 2 CNRS, UMR8104, Paris, France 3 Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, France * marc.foretz@inserm.fr ** benoit.viollet@inserm.fr

Résumé

La metformine est l’antidiabétique oral de première intention lors de la prise en charge thérapeutique du diabète de type 2.

Son mécanisme d’action est resté longtemps imprécis et commence seulement à être dévoilé.

Des données épidémiologiques récentes ont montré que cet antidiabétique exerce également une protection cardiovasculaire et présente des propriétés antitumorales, indépendamment de son action sur la glycémie.

Nous présentons dans cette revue les différents mécanismes d’action de la metformine dans ses effets bénéfiques sur la glycémie, les pathologies cardiovasculaires et le cancer.

Abstract

Metformin is currently the drug of first choice for the treatment of type 2 diabetes. However, although prescribed since the end of the 1950s, the mechanism of action of metformin remains as yet incompletely understood but recent work has unveiled novel and surprising properties. Epidemiological reports have suggested that metformin protects against heart failure and has antitumor properties independent of its anti-hyperglycemic effect. Here, we review the proposed mechanisms for metformin action in diabetes, cardiovacular diseases and cancer. © 2014 médecine/sciences – Inserm

Les nouvelles promesses de la metformine Vers une meilleure compréhension de ses mécanismes d’action. Action sur le cancer.
Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article