Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:19

Effets synergiques de l'ascorbate et du sorafénib dans le carcinome hépatocellulaire:

Nouveaux aperçus de la cytotoxicité par ascorbate sur les cellules tumorales

Rouleau L, et al. Gratuit Radin Biol Med. 2016.

Nous avons étudié le mécanisme de la cytotoxicité sélective induite par l'ascorbate sur les cellules tumorales, y compris les cellules Hep G2, comparativement aux hépatocytes primaires.

La formation de H2O2 était nécessaire pour obtenir la cytotoxicité de l'ascorbate, car l'action de la catalase extracellulaire protégeait aussi les cellules tumorales.

Le H2O2 généré par le traitement par la glucose oxydase a également causé la destruction cellulaire, mais le traitement avec une dose pharmacologique (5-20 mM) d'ascorbate était significativement plus cytotoxique à des taux comparables de production de H2O2, ce qui suggère que l'ascorbate a augmenté la cytotoxicité H2O2.

Ceci a été encore étayé par la constatation que l'ascorbate à une dose non cytotoxique (1 mM) a augmenté la destruction cellulaire causée par la glucose oxydase.

Conformément à cette conclusion, le traitement par ascorbate a provoqué la dérégulation de l'homéostasie du calcium cellulaire, entraînant une accumulation massive de calcium mitochondrial.

L'ascorbate agit de manière synergique avec le sorafénib chimiothérapeutique en tuant les cellules Hep G2, mais pas les hépatocytes primaires, ce qui suggère que le traitement par adjuvant par ascorbate peut élargir la gamme thérapeutique du sorafenib.

Le sorafénib a provoqué une dépolarisation mitochondriale et a empêché la séquestration du calcium mitochondrial.

L'adjonction subséquente d'ascorbate libère davantage l'homéostasie du calcium cellulaire provoquant la mort cellulaire.

De plus, nous présentons le cas d'un patient atteint d'un carcinome hépatocellulaire (CHC) qui avait une régression prolongée d'une métastase des côtes lors d'un traitement combiné avec l'ascorbate et le sorafénib, ce qui indique que ces études ont une pertinence clinique directe.

© 2016 Elsevier Inc. PMID 27036367 [PubMed - en cours] PMCID PMC4867251 [Disponible le 2017-06-01]

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires