Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 11:21

Maladie de Parkinson : la doxycycline comme futur traitement ?

Par Mme Aude Rambaud (Boulogne)[Déclaration de liens d'intérêts]

La doxycycline modifie la conformation de l’α-synucléine et l’empêche de se transformer en agrégats toxiques, protégeant de la neuro-dégénérescence dans des modèles animaux de maladie de Parkinson.

Une découverte qui suggère un effet thérapeutique possible de cette molécule chez l’homme.

Ces travaux sont parus dans Scientific Reports.

Traitera-t-on bientôt les synucléinopathies, maladie de Parkinson ou encore démence à corps de Lewy, à coup d’antibiotique ?

Une étude parue dans Scientific reports montre en tout cas que la doxycycline présente un intérêt certain face à la menace d’agrégats pathogènes de protéine synucléine dans les cellules nerveuses.

Les chercheurs montrent en effet que dans un modèle animal de maladie de Parkinson, le médicament freine la neuro-dégénérescence de neurones dopaminergiques en modulant l’inflammation.

Ils décrivent notamment de nouvelles cibles de l’antibiotique et les mécanismes associés à cette activité neuroprotectrice à des doses faibles.

Leur travail montre que la doxycycline modifie la conformation des oligomères d’α-synucleine pour leur donner une forme inactive : ils deviennent des espèces de haut poids moléculaires incapables de s’associer en fibrilles toxiques.

Cette transformation prévient les dommages membranaires et cellulaires associés à ces agrégats et préserve les neurones.

Une découverte initialement liée au hasard mais qui s’inscrit dans la recherche de nouvelles propriétés de molécules déjà utilisées dans d’autres indications et dont le profil de sécurité a déjà été éprouvé par une utilisation en routine.

Un essai clinique pourrait débuter prochainement.

Référence : Florencia González-Lizárraga et al. Repurposing doxycycline for synucleinopathies: remodelling of α-synuclein oligomers towards non-toxic parallel beta-sheet structured species Scientific Reports 7, Article number: 41755 (2017)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires