Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 23:04

Lyme : quand les patients délivrent des brevets d’expertise !

Paris, le vendredi 28 juillet 2017

Une vaste campagne de sensibilisation à la maladie de Lyme, incluant des spots radios, doit être déployée cet été.

Le 3 juillet dernier, lors du comité de pilotage du plan de lutte contre la maladie de Lyme et contre les maladies vectorielles à tiques, il a été présenté le dossier sonore qui a été adressé aux radios.

La DGS a-t-elle missionnée une association pour lister les mauvais médecins ?

L’association de patients « Le droit de guérir », dans un communiqué, a fait savoir qu’elle ne cautionnait pas ces spots « en effet, malgré les nombreuses publications scientifiques internationales, une partie des intervenants s’avèrent être des détracteurs de la forme chronique de cette pathologie ».

Plus étonnamment, l’organisation fait savoir, que « le 5 avril dernier, sur les recommandations du directeur général de la santé, Monsieur Benoît Vallet, notre association a reçu pour mission de référencer « les médecins ne faisant pas bien leur travail ».

Ces "travaux" auraient fait apparaître « des témoignages et les retours négatifs sur les professeurs Jean-Paul Stahl, France Roblot et Yves Hansmann ».

A l’association de déplorer : « que les traitements proposés par ces professionnels de santé ne se résument qu’à de l’accompagnement thérapeutique sans aucune perspective de guérison, et orientent bien souvent les patients vers des diagnostics de maladies psychiatriques ».

Elle considère aussi que « la diffusion de ces extraits sonores, présentant ces professionnels de santé comme des spécialistes, conduira des patients à les consulter et ainsi prolonger leur errance médicale ».

Le directeur général de la santé a quant à lui tenu à préciser « qu’il n’a pas missionné de quelque façon que ce soit l’association le droit de guérir et certainement pas dans le but de lui faire référencer les médecins ne faisant pas bien leur travail ».

L’association revendique enfin, outre le réenregistrement de ces clips radios, que ne soit plus intégré au plan de lutte contre la maladie de Lyme et contre les maladies vectorielles à tiques l’ensemble de ceux qui ont participé à la « 16e Conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse – Borreliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives » !

L’Académie s’en mêle !

Réagissant à cette polémique, les professeurs Bricaire et Gentilini, spécialistes de pathologie infectieuse et membres de l’Académie de médecine ont soutenu les praticiens mis en cause.

Marc Gentilini a ainsi dénoncé « les incroyables exigences d'associations dites de défense de patients atteints de maladie de Lyme, en particulier des demandes discriminatoires vis-à-vis des médecins qui ne cautionneraient pas leurs prises de position, diagnostiques et thérapeutiques, et réclamant la censure de leurs propos dans la presse écrite et télévisuelle. »

F.H. © http://www.jim.fr

Lyme : quand les patients délivrent des brevets d’expertise !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED
commenter cet article

commentaires