Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 07:53

Les gens à qui il a été dit qu'ils présentent une maladie d'alzheimer ou une autre forme de démence vont devoir poser eux-mêmes à leur médecins une importante question- "cela pourrait il être une maladie de Lyme?"

Par exemple le cas suivant : Le chanteur kris kristofferson a lutté pendant des années avec des problèmes de mémoire.

Son médecin a soupçonné une maladie d'alzheimer ou alors des lésions cérébrales dues à des traumatismes crâniens sportifs .

Et c'est seulement l'année dernière, qu'il a eu de surprenantes nouvelles: il etait vraiment atteint par la maladie de Lyme, qui souvent cause des problèmes cognitifs, signes dont l'origine peut être mal compris sous le nom de maladie d'Alzheimer.

C'est ce que les patients doivent réaliser: tout médecins doit régulièrement chercher les symptômes de la maladie de Lyme, devant un éruption cutanée, une fatigue, des douleurs tension musculo articulaires ou des fièvres inexpliquées

Beaucoup ne réalisent pas que des troubles et cognitifs, y compris la dépression, l'anxiété, des pertes de mémoire à court ou long terme sont confondus avec la maladie d'Alzheimer, et sont autant d'importants indices. Le cerveau présente un risque de maladie de Lyme qui est une maladie bactérienne infectieuse transmise par morsure de tique.

Ces micro organismes peuvent causer une infection qui se déplace ensuite facilement depuis l'endroit où une tique a mordu, vers le cerveau, lvers le sac qui entoure le cerveau (les méninges) ou la moelle épinière mais aussi vers les muscles, articulations, coeur et autre parties du corps.

L'infection et l'inflammation du cerveau peut conduire à des troubles de la mémoire et de la concentration et qui vont jusqu'à poser des problèmes psychiatriques, comme des hallucinations visuelles et auditives, ce qui va jusqu'à ressembler à la schizophrénie.

L'infection de nerfs dans la moelle épinière peut être cause d'engourdissement, de picotements, de sensations de brûlure ou de coups de couteau dans les bras et jambes et / ou à travers le tronc, qui peuvent aller et venir et même migrer sur d'autres parties du corps.

Le fait est choquant: un quart de tous les patients diagnostiqués et traités tôt pour pour la maladie de Lyme maladie continuent à développer un syndrome chronique lié à cette infection dure à traiter.

Et souvent cela conduit à certains des troubles neurologiques décrits plus tôt, comme également des maux de tête, du cou rigide, une hypersensibilité à la lumière et autres troubles du sommeil. l

Le pourcentage est bien supérieur parmi patients atteints de maladie de Lyme qui n'ont pas reçu assez tôt le traitement antibiotique, qui sont ainsi Non traités ou qui qui vont rester sans diagnostic.

Les médecins devraient suspecter la maladie de Lyme quand les patients se plaignent de problèmes de mémoire, e la concentration ou autre trouble cognitif particulièrement pour ceux qui se trouvent des des régions infestées de tiques.

La maladie de Lyme est en pleine propagation. et les médecins devraient la considérer dans toutes formes de démence.

Les conseiller experts américains qui habitent des zones infectées par les tiques devraient être en alerte pour les signes précoces de l'infection de Lyme comme l'apparition d'un érythème migrants, forme d'éruption cutanée qui encercle le site de la morsure de tique.

Cependant, seulement 50% des patients atteints de maladie de Lyme vont développer cette éruption cutanée ... ou ils vont la confondre avec une éruption cutanée provoquée par une morsure d'araignée, ou une simple infection cutanée ou une contusion. à moins de savoir qu'ils ont été mordus par une tique, la plupart ne penseront pas même que Lyme pourrait être le coupable.

Plus inquiétants sont les troubles cognitifs / et psychologique qui vont affecter plus que 90% des patients que j'ai traités pour Lyme .

Ceci inclut les pertes de mémoire et troubles de la concentration, la dépression et autres troubles psychiatriques ... aussi des symptômes facilement confondus avec la maladie d'Alzheimer et autres troubles neurodégénératifs.

Le diagnostic est une vraie complication: même quand Lyme est soupçonné, c'est souvent difficile à diagnostiquer. c'est pourquoi médecins devraient débuter par un diagnostic clinique, c'est-à-dire soutenu seulement ensuite par des tests de laboratoire.

Les caractéristiques de Lyme incluent des douleur migrantes touchant presque tout le corps et ces symptômes peuvent aller et venir.

Utilisés ensemble, les deux principaux tests sanguins pour Lyme que sont le Western Blot et l'Elisa ne sont au mieux positifs que pour la moitié de tous les patients infectés.

Pour améliorer l'exactitude, de récents tests comme le c6 elisa et l'elispot, se montrent supérieurs e sensibilité dans la détection de preuves de Lyme,

D'autres options (comme le dna et rna tests, nanotrap, etc.) sont disponible, ainsi que ponction lombaire et pratique de tests sur l'animal de compagnie qui peuvent aussi être utiles. Mais le meilleur conseil: ne sortir dehors en zone infectée qu'avec des vêtements protecteurs traités avec la permethrin (un insectifuge), et utiliser sprays contre les tiques (contenant ir3535 et picaridin qui sont les plus sûr) et faire de fréquents contrôles de la peau à la recherche de tiques, et supprimer tout tique immédiatement en utilisant une pince à épiler en attrapant la préhension tique aussi proche que possible de la peau, en tirant vers le haut sans compression. Garder la tique qui peurra ainsi être testée et examinée au laboratoire.

Suspectez une maladie de Lyme si vous expériementez de soudains troubles de la concentration ou des problèmes de mémoire, de l'anxiété et des oscillations de l'humeur, des maux de tête, des douleurs des muscles et articulations migrantes, des vertiges ou autres symptômes, surtout si vous n'aviez aucun

ces problèmes.De tels symptômes peuvent se produire quelques jours à quelques mois après la morsure.

Les personnes qui ne sont pas traitées rapidement pour Lyme (ou ceux qui vont avoir un Lyme au long cours) peuvent présenter des co-infections, comme babésiose ou bartonellose) et pourraient ne pas s'améliorer quand ils reçoivent le traitement antibiotique, habituellement oral par doxycycline (oracea), amoxicilline (moxatag) ou cefuroxime (zinacef). parce que Lyme est plus curable quand traité tôt, et votre medecin pourrait commencer ces médicaments si vous aviez des symptômes (comme des douleurs articulaires migratrices. ) même avant des résultats de tests qui peuvent confirmer Lyme ou si vous avez été mordus par une tique mais sans présenter de symptômes de la maladie.

Les trois-quarts de patients atteints et qui prennes des antibiotiques durant le premier mois de l'infection ne vont pas développer de symptômes et peuvent être guéris.

Important: si vous avez recu des antibiotique en traitement pour Lyme mais si vous continuez à avoir des troubles neurologiques, l'infection a probablement gagné le système nerveux.

Et ceci exige différentes combinaisons d'antibiotiques pour un traitement sur une plus longue période.

Il y a beaucoup d'options de traitement, selon les symptômes spécifiques

Votre histoire Medicale, le type d'infection (s) et autre considérations, comme les allergies et l'état de votre système immunitaire et gastro-intestinal jouent un rôle.

Comment ai-je traité ces patients atteints de Lyme avec des troubles persistants et des signes neurologiques:

Pendant le premier mois de de traitement, je pourrai prescrire doxycycline associée avec hydroxychloroquine (plaquenil), un antipaludéen qui aide à l'augmentation d'efficacité, avec ou sans l'antibiotiques métronidazole (flagyl) ou tinidazole (tindamax) pour tuer les formes kystique (dormantes) de bactéries.

J'ai trouvé deux ou trois drogues qui donnent un meilleur résultat pour les formes chroniques de la malade.

Important: le traitement doit être adapté à chaque personne. anti-inflammatoires en présence de troubles cognitifs / et psychologiques en sachant que la maladie de Lyme provique toujours une inflammation affectant le cerveau et / ou les méninges.

Quand vous êtes infecté, les cellules de la microglie dans le cerveau vont sécréter des substances pro inflammatoires qui causent fatigue, changements d'humeur et problèmes de mémoire et concentration.

Il est critique à d'éradiquer définitivement l'infection et accompagnée de cette inflammation.

Des anti-inflammatoires naturels, comme la curcumine,les extraits de semences de brocoli, le Resvératrol ou extraits de thé vert. A prendre alternativement ou tous ensemble.

Il faut associer un anti-oxydant comme le Glutathion.

La Stevia, disponible en supplément (le nutramedix est efficace), a été prouvé pour détruire la bactérie de Lyme, et réduit la fabrication du Biofilm bactérien.

ces "gélatines" de bactéries leur permettant de résister aux effets des antibiotiques.

Progressivement jusqu'à 15 gouttes, deux fois un jour. (note: cette forme est différente de la stevia édulcorante trouvée à la section épicerie du magasin.)

Une bonne nuit's sommeil est critique pendant les traitements de Lyme.

La privation de sommeil privation augmentante l'inflammation ... et diminue l' immunité ... et augmente les troubles cognitifs / et psychologiques.

Un régime anti-inflammatoire, y compris tres bas en hydrate de carbone (fruits et légumes) ... aucun sucre ... et peu ou aucune viande rouge.

J'ai souvent recommandé dubpoisson sans mercure et des huiles de poisson en supplément aussi.

* si vous utilisez une prescription médicamenteuse, pour une affection médicale chronique ou etes enceinte ou sous soins infirmiers, consultez votre medecin avant toute prise de suppléments.

source: richard i. horowitz, md, interniste et médical directeur du hudson vallée guérison arts centre dans hyde parc, new york.

Il a traité plus que 12,000 patients avec chronique lyme maladie sur l30 années.

il est un passé président du international lyme et associés maladies éducatif fondation, et le auteur de comment peut je s'améliorer: un action plan pour traitement résistant lyme & chronique maladie. cangetbetter.com date: août 1, 2017

Les pertes de mémoire d'un proche sont elles dues à la maladie de Lyme?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires