Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 22:29

Le nombre d’allergies à la viande déclenchées par la morsure de ces tiques s'est répandu ces dernières années aux États-Unis, alertent deux chercheurs.

Très présentes depuis des années dans le Sud-Est des États-Unis, les tiques qui déclenchent une allergie à la viande - très rares - semblent se répandre peu à peu dans le reste du pays.

Face à l'ampleur du phénomène, deux chercheurs américains ont donné l'alerte le 17 juin 2017 dans Wired.

"Au cours des quinze dernières années, des milliers d'Américains ont développé une allergie dangereuse à la viande, et ils ont tous en commun d'avoir été mordu par une tique nommée "Lone Star (Amblyomma americanum)", expliquent-ils.

Cette allergie très rare - dont une centaine de cas ont été recensés en 2016 dans le Minnesota, le New Hampshire et à Long Island - provoque en cas de consommation de viande, des démangeaisons, crampes d'estomac et pour les plus atteints, des difficultés à respirer, l'évanouissement, voire le décès.

Mais la "Lone Star" est-elle la seule espèce de tique à transmettre cette allergie ? Pas si sûr...

Une soixantaine de cas d'allergie à la viande en Europe Sheryl Van Nunen, spécialiste en immunologie au Royal North Shore Hospital de Sydney (Australie), serait la première à avoir observé cette allergie étonnante en 1987, lorsqu'un de ses patients, récemment mordu par une tique, s’est mis à gonfler plusieurs heures après avoir mangé de la viande.

Dans son étude publiée le 28 janvier 2015, elle avance l'idée que plusieurs espèces de tiques (Ixodes ricinus, Amblyomma americanum, Amblyomma cajennense...) peuvent déclencher une allergie à la viande et que l'Australie est aussi touchée par le phénomène (plus d'un millier de cas recensés).

Or selon cette spécialiste, l'on ne recense qu'à peine une soixantaine de cas en Europe, moins de dix en Amérique centrale et en Asie...

Toutefois, très peu de recensement de cas de cette maladie ont été effectués, et elle est probablement sous-diagnostiquée.

MÉCANISME.

Les tiques véhiculent via leur salive l’alpha-galactose, un glucide présent chez tous les mammifères, excepté chez les grands singes et l'homme, pour qui c'est un allergène.

En cas de morsure, l’alpha-galactose est introduit dans le sang de l'hôte, "réveillant" le système immunitaire. Si l’individu mordu absorbe de la viande rouge - dans laquelle le glucide est également présent -, l’organisme va l’identifier comme une nouvelle agression et produire de l’histamine (molécule provoquant une réponse immunitaire).

Quelques heures plus tard, les symptômes variés de l’allergie peuvent se faire sentir.

Même s'il est possible de diagnostiquer cette allergie avec un test sanguin, de nombreuses questions en suspend reste en suspend : quelles sont parmi les 900 espèces de tiques connues aujourd'hui, celles qui transmettent l'allergie à la viande ?

Combien de fois une personne est-elle mordue avant de développer la maladie ? Les hommes se font mordre depuis longtemps par les tiques, alors pourquoi ne remarquons-nous cela qu’à présent ?

Selon Sheryl Van Nunen, l'allergie à la viande se développe uniquement chez les individus qui y sont prédisposés : leur système immunitaire serait beaucoup plus sensible à l’alpha-galactose.

Les morsures de tiques qui déclenchent une allergie à la viande. Rôle de l'histamine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires