Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 20:07

La daboialectine, une lectine de type C provenant du venin de vipère de Russell, induit des lésions du cytosquelette et de l'apoptose dans des cellules de cancer du poumon humain in vitro.

Pathan J, et al. Toxicon. 2017.

La «Daboialectine», une lectine de type C de faible masse moléculaire (18,5 kDa) isolée à partir du venin de vipère de Russell a présenté des effets cytotoxiques sur des lignées cellulaires dérivées du carcinome broncho-alvéolaire humain (A549).

L'inhibition induite par la daboialectine de la croissance des cellules A549 était le temps et la concentration dépendante de changements morphologiques sévères en altérant les fonctions des petites GTPases telles que Rac, Rho et cdc42.

Les lésions de l'ADN induites par les ROS peuvent entraîner une apoptose en induisant une perturbation de l'intégrité de la membrane, une décoloration et une désintégration nucléaire en activant les caspases.

Nos résultats indiquent que la daboialectine, une lectine du type serpent c (Snaclec) isolée de RVV altère la morphologie des cellules A549 par la régulation du cytosquelette par les RHO-GTPases.

D'autre part, le HSP70 et certaines autres protéines anti-apoptotiques nécessaires à la survie des cellules cancéreuses se sont révélés être régulés à la baisse en présence de Daboialectine.

On a également trouvé que la daboialectine inhibait les cellules anti-adhésives et anti-invasives aux cellules A549 in vitro.

La daboialectine est la première Snaclec rapportée à induire des modifications du cytosquelette par la régulation des RHO-GTPases et le blocage de la voie anti-apoptotique pour une lignée de cellules cancéreuses.

Copyright © 2017 Elsevier Ltd. Tous droits réservés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires