Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 19:25

La tique, une méconnue qui mobilise enfin la recherche

Par Soline Roy le 02/06/2017

La tique, une méconnue qui mobilise enfin la recherche Ixodes ricinus, l'espèce la plus répandue en France.

Deuxième vecteur de maladie dans le monde, la tique cache encore bien des mystères.

Entre bronca des malades de Lyme et querelles d'experts autour de cette pathologie qu'elle transmet, la recherche se mobilise.

Objectif, mieux connaître l'écologie de cet acarien et les pathogènes qu'il propage. C'est une petite bête qui monte, qui monte…

Sur les brins d'herbe, à la une des magazines et dans les laboratoires de recherche scientifique.

«Les tiques sont un véritable problème de santé publique et vétérinaire », estime Jean-François Cosson, vétérinaire, directeur de recherche à l'Inra (Institut national de recherche agronomique).

Et elles coûtent cher : la seule borréliose de Lyme, principale maladie transmise par les tiques en Europe, coûterait la bagatelle de «19 millions d'euros par an aux Pays-Bas rien que pour le volet santé humaine !», ajoute le chercheur.

Or «on en sait trop peu sur les tiques et leur écologie », regrette-t-il. Distribution géographique, saisons d'activité, micro-organismes qu'elle peut transmettre…

«Tout cela demande des capacités de collecte de données que nous ne possédons pas », regrette le spécialiste en écologie évolutive.

 «Les tiques existent depuis plus de 100 millions d'années»

Olivier Plantard, directeur de recherche à l'Inra La bestiole n'est pourtant pas une nouvelle venue.

«Les tiques existent depuis plus de 100 millions d'années », indique Olivier Plantard, directeur de recherche à l'Inra.

Elle sait «se nourrir sur tout et n'importe quoi », expliquait Muriel Vayssier-Taussat, responsable de l'équipe Vectotiq à l'Inra, lors d'une séance houleuse consacrée à la maladie de Lyme à l'Académie de médecine en septembre 2016.

Mammifères, oiseaux, reptiles…

Tout lui convient.

«Elle vit dans les forêts, les jardins, les pâtures, les prairies…

Bref, un peu partout où on peut trouver des animaux »...

La tique, une méconnue qui mobilise enfin la recherche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires