Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 22:10

La synergie entre le système immunitaire hôte et le bactériophage est essentielle pour une phageothérapie réussie contre un pathogène respiratoire aigu

Dwayne R. Roach6, Chung Yin Leung6, Marine Henry, Eric Morello, Devika Singh, James P. Di Santo, Joshua S. Weitz'Correspondence informations sur l'auteur Joshua S. WeitzEmail l'auteur Joshua S. Weitz, Laurent Debarbieux7, 'Correspondence Informations sur l'auteur Laurent DebarbieuxEmail de l'auteur Laurent Debarbieux Ces auteurs ont contribué de manière égale 7 Contact DOI:

http://dx.doi.org/10.1016/j.chom.2017.06.018 |

Points forts • Une phage thérapeutique efficace à P. aeruginosa pulmonaire nécessite des composants immunitaires innés

• Les neutrophiles sont nécessaires pour contrôler les bactéries sensibles aux phages et aux phages sensibles •

Les modèles prédisent que la «synergie immunophage» est due à une rétroaction non linéaire

Résumé La hausse des bactéries multi-médicaments (MDR) a suscité un intérêt renouvelé pour l'utilisation de bactériophages en thérapie.

Cependant, les mécanismes contribuant à la clairance bactérienne médiée par le phage dans un hôte animal restent peu clairs.

Nous avons étudié les effets de l'immunité de l'hôte sur l'efficacité du traitement par phage pour la pneumonie aiguë causée par MDR Pseudomonas aeruginosa dans un modèle de souris.

La comparaison de l'efficacité des traitements phage-curatifs et prophylactiques chez les patients immunodépendants sains, déficients en MyD88, déficientes en lymphocytes et chez les souris murines dépéritées par les neutrophiles a révélé que la synergie des phages neutrophiles est essentielle à la résolution de la pneumonie.

La modélisation de la population des résultats in vivo a en outre montré que les neutrophiles sont nécessaires pour contrôler à la fois les variants sensibles au phage et les variants résistants aux phages à une infection claire. Cette «synergie immunophage» contraste avec le paradigme selon lequel le succès de la thérapie par phage est en grande partie dû à la permissivité bactérienne à la destruction des phages.

Enfin, les phages thérapeutiques n'ont pas été éliminés par des cellules effectrices immunitaires pulmonaires et ont été immunologiquement bien tolérés par les tissus pulmonaires.

La synergie entre le système immunitaire hôte et le bactériophage est essentielle pour une phageothérapie réussie contre un pathogène respiratoire aigu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Chronimed
  • Chronimed
  • : Les Infections Froides, concepts et maladies dégénératives, nutrition spécialisée.
  • Contact

Recherche

Liens