Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 09:25

La recherche a montré que la musique soulageait la douleur;

Dans une étude particulière menée avec des patients post-opératoires, la moitié du groupe a écouté une heure de musique après la chirurgie, tandis que l'autre moitié a reçu des soins standard sans musique.

Les résultats étaient fascinants: le groupe qui a écouté la musique auto-administrée seulement ⅓ de la morphine par rapport à l'autre groupe.

Les résultats ont été reproduits dans de nombreuses études, encourageant les chercheurs et les musiciens à continuer à explorer la relation entre le son et le bien-être.

J'ai appris cela lors de ma conversation avec Marko Ahtisaari, le PDG et cofondateur de The Sync Project - une entreprise collaborative de scientifiques, de musiciens, de technologues et de patients, travaillant vers le développement de la musique fonctionnelle.

Cela comprend des sons qui répondent à chaque corps individuel dans le but de permettre un certain état d'être et de servir de médicament de précision.

Marko estime que les modalités non médicales, telles que la musique, les jeux vidéo ou l'éclairage, seront intégralement ou partiellement remplies de traitement médicamenteux dans un délai de dix ans.

Le pouvoir des données et de l'IA jouera un rôle dans ce domaine, permettant à nos appareils de connaître nos besoins et de la physiologie individuelle, et d'administrer un «traitement» approprié pour atteindre certains résultats.

Le groupe a lancé Unwind.ai en mars, une expérience pour aider à la détente avec de la musique générative, en combinant des données sur votre fréquence cardiaque, l'apprentissage automatique et la musculature humaine.

Marko a parlé de ce projet et de l'avenir de la collaboration machine-humain dans l'industrie créative dans son podcast

Rédigé par Azeem Azhar Azeem Azhar Technique exponentielle

La musique et son effet antalgique. Réduction de l'usage de la morphine d'1/3.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Les ondes
commenter cet article

commentaires