Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:32

L'ascorbate intracellulaire empêche la perméabilisation des barrières endothéliales par la thrombine.

Parker WH, et al. J Biol Chem. 2015.

On a déjà montré que l'ascorbate intracellulaire (vitamine C) resserrait la barrière endothéliale et préservait l'intégrité de la barrière pendant l'inflammation aiguë in vitro.

Cependant, les effecteurs en aval de l'ascorbate dans la régulation de la perméabilité endothéliale restent peu clairs.

Dans cette étude, nous avons évalué l'ascorbate comme médiateur de la perméabilisation de la barrière induite par la thrombine dans les cellules endothéliales de la veine ombilicale humaine et leur lignée d'hybridomes immortalisés, EA.hy926.

Nous avons découvert que la vitamine ascorbate empêchait totalement une perméabilité accrue à l'inuline polysaccharidique par la thrombine de manière dose-dépendante, et elle a pris effet avant et après l'assujettissement à la thrombine. L'exposition à la thrombine consommait de l'ascorbate intracellulaire mais pas d'antioxydant endogène la GSH.

De même, les antioxydants dithiothréitol et tempol n'ont pas inversé la perméabilisation.

Nous avons identifié un rôle nouveau pour l'ascorbate dans la préservation de l'AMPc pendant la stimulation de la thrombine, ce qui entraîne deux effets en aval.

Tout d'abord, l'ascorbate a maintenu le cytosquelette d'actine corticale de manière dépendante de Rap1 et Rac1, conservant ainsi des jonctions adhérentes stables entre des cellules adjacentes.

Deuxièmement, l'ascorbate a empêché la polymérisation d'actine et la formation de fibres de contrainte en réduisant l'activation de RhoA et la phosphorylation de la chaîne légère de myosine.

Bien que l'ascorbate et la thrombine nécessitent tous deux du calcium pour leurs effets respectifs, l'ascorbate n'a pas empêché la perméabilisation de la thrombine en obstruant l'influx de calcium.

Cependant, on a constaté que la préservation de l'AMPc par l'ascorbate dépendait à la fois de la production d'oxyde nitrique par l'oxyde nitrique synthase endothéliale, dont on sait que l'ascorbate est activé et de la génération subséquente de GMPc par la guanylate cyclase.

Ensemble, ces données impliquent l'ascorbate dans la prévention de la perméabilisation de la barrière endothéliale inflammatoire et expliquent le mécanisme de signalisation sous-jacent.

© 2015 par l'American Society for Biochemistry and Molecular Biology, Inc. PMID 26152729 [PubMed - indexé pour MEDLINE] PMCID PMC4571875

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires