Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 11:40

Le National Health Service britannique met en place des mesures d’économies touchant les traitements peu efficaces.

Le prince Charles en est un ardent défenseur, ce qui lui vaut bien des moqueries et critiques.

Très controversée en Grande-Bretagne, l’homéopathie n’y trouve qu’une minorité d’adeptes.

Et le National Health Service (NHS), le mastodonte public de la santé, vient d’annoncer son déremboursement en Angleterre.

L’homéopathie est «au mieux un placebo et un gâchis des fonds limités du NHS», justifie son directeur, Simon Stevens.

«Le public s’attend à ce que le NHS utilise chaque livre à bon escient et nous mettons aujourd’hui en place des mesures pour dégager des fonds pour des médicaments et des traitements modernes», poursuit-il.

Une consultation de trois mois a été annoncée sur l’arrêt du remboursement d’une série de traitements jugés peu efficaces.

La décision finale sera prise en octobre.

Sur une enveloppe globale de 190 millions de livres par an (212 millions d’euros) d’économies visées, les prescriptions d’homéopathie n’ont concerné que 92.400 livres (103 000 euros) l’an dernier. Une goutte d’eau.

L'Angleterre décide de ne plus rembourser l'homéopathie.
L'Angleterre décide de ne plus rembourser l'homéopathie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires