Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 17:29

NIGELLE et asthme

La consommation de nigelle peut améliorer le contrôle global de la maladie et diminuer les exacerbations chez des sujets présentant un asthme partiellement contrôlé.

L’asthme est une maladie causée par une inflammation chronique des voies respiratoires.

L’inflammation des bronches et des poumons est pratiquement permanente, même dans les formes légères.

Il est caractérisé par une hyperactivité bronchique et un syndrome obstructif.

L’objectif du traitement est de contrôler ou de réduire la sévérité des exacerbations. Lors d’une exacerbation, un ou plusieurs signes de la crise d’asthme ne disparaissent pas malgré la prise du traitement de secours et du traitement de fond.

Les signes s’aggravent progressivement et deviennent quasi continus.

La nigelle ou cumin noir (Nigella sativa) est une plante aromatique de la famille des renonculacées.

Ses graines noires sont comestibles et employées comme épices.

Ses graines et son huile sont utilisées par les médecines traditionnelles d’Asie et du Moyen-Orient pour traiter un large éventail de problèmes de santé.

Le célèbre médecin perse, Avicenne, note déjà dans ses écrits leur intérêt pour le traitement des dyspnées et de l’asthme.

La nigelle contient des terpénoïdes et, en particulier, de la thymoquinone, un puissant antioxydant avec des propriétés anti-inflammatoires et antihistaminiques.

Plusieurs études iraniennes suggèrent qu’elle diminue la sévérité des crises d’asthme et soulage les symptômes de la rhinite allergique.

Une étude[1] randomisée, en simple aveugle et contrôlée contre placebo a été définie pour évaluer l’effet de la nigelle sur les mesures cliniques et les indicateurs de l’inflammation et de la constriction des voies respiratoires chez des patients présentant un asthme partiellement contrôlé.

Soixante-seize patients âgés de 18 à 65 ans souffrant d’asthme ont été recrutés dans la clinique de l’université de Damman, en Arabie saoudite.

L’asthme de ces patients était partiellement contrôlé.

Les patients étaient non-fumeurs et suivaient depuis plus ou moins trois mois un traitement quotidien d’entretien avec des corticoïdes inhalés sans autres médicaments de l’asthme que des bêta-agonistes d’action courte.

Les patients ont été répartis de façon aléatoire en trois groupes et ont reçu un placebo ou 1 ou 2 g par jour d’extrait de graines de nigelle pendant douze semaines.

On leur a également demandé de poursuivre leur traitement quotidien d’entretien par inhalateur.

Le contrôle des symptômes de l’asthme a été évalué à 6 et 12 semaines en notant les symptômes diurnes et nocturnes, la limitation des activités, le recours à l’usage de l’inhalateur, la fréquence des exacerbations et la fonction pulmonaire.

Au départ de l’étude les tests de la fonction pulmonaire et les autres paramètres mesurés étaient similaires dans les trois groupes.

La prise du placebo n’a eu aucune incidence sur les différents paramètres mesurés.

La prise de l’extrait de graines de nigelle, en parallèle avec le traitement d’entretien par inhalateur a amélioré le contrôle global de la maladie et diminué les exacerbations chez les patients présentant un asthme partiellement contrôlé.

Elle a diminué un marqueur de l’inflammation qui sous-tend la maladie. Cependant cet effet a été observé uniquement avec la dose d’un gramme par jour sans que les chercheurs puissent expliquer pourquoi la dose de 2 grammes était sans effet.

La fonction pulmonaire a également été améliorée.

On a observé que, dans l’asthme, l’interféron gamma diminue l’inflammation.

Or la prise d’extrait de graines de nigelle a produit une augmentation significative de l’interféron gamma.

Une inflammation prolongée peut avoir comme conséquence un remodelage des tissus pulmonaires et les chercheurs soulignent que la prise d’extrait de graines de nigelle pourrait aider à réduire la sévérité de ce remodelage, prévenant ainsi la sévérité du remodelage bronchique, responsable d’un déclin progressif et irréversible des voies respiratoires.

. [1] Salem AM et al., Effect of Nigella sativa supplementation on lung function and inflammatory mediators in partly controlled asthma : a randomized controlled trial. Ann Susi med 2017 ; 37(1) : 64-71. 5 mai 2017

Huile de Cumin Noir et Asthme. = la Nigelle Sative est antihistaminique et augmente la production d'Interféron Y.
Huile de Cumin Noir et Asthme. = la Nigelle Sative est antihistaminique et augmente la production d'Interféron Y.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires