Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 06:23

Facebook a censuré 70,000 comptes critiquant Emmanuel Macron pendant les élections présidentielles

OSTED BY LA RÉDACTION ON 28TH JUILLET 2017

BREIZATAO – POLITIKEREZH (28/07/2017)

En avril dernier, Facebook avait annoncé la suppression surprise de 30,000 comptes en France qui publiaient « du spam, de la désinformation ou d’autres contenus trompeurs ».

Une décision opaque et unilatérale qui a très souvent touché des comptes orientés à « droite » regroupant des critiques de l’immigration, de l’islamisme, du multiculturalisme, etc.

Nombreux sont les utilisateurs du réseau qui, depuis plusieurs mois, ont ainsi vu leurs comptes supprimés sans préavis alors qu’ils animent des pages identitaires.

Une politique qui a par exemple frappé le Youtubeur Majid Oukacha, très critique de l’islam.

Ou le blogueur algérien « Aldo Sterone », également critique de l’islam.

Des comptes catholiques ou ont aussi été affectés, ceux-ci étant fermés sans aucun avertissement préalable.

Tout comme des pages soutenant la candidate du Front National.

Reuters est revenu, dans sa version en langue anglaise, sur cette politique.

Facebook a expliqué que l’entreprise avait en fait agi dans le cadre des élections présidentielles françaises, prétextant lutter contre des « agents russes ».

Rien de moins : Facebook a joué un rôle clef dans l’identification et l’arrêt de l’interférence russe durant les récentes élections françaises, a révélé un parlementaire américain.

Pendant l’attaque, des agents du renseignement russe ont tenté d’espionner la campagne d’Emmanuel Macron en se présentant comme des amis de Macron afin de tenter de collecter des informations.

Des faits se conjuguant avec l’interférence russe précédemment rapportée où des espions avaient utilisé de faux comptes Facebook pour répandre de fausses informations à propos des élections françaises.

L’article poursuit : S’exprimant auprès de Reuters, Facebook a confirmé qu’il avait détecté ces comptes suspects et les avaient fermé durant le premier tour des élections présidentielles […]

Durant la même conversation avec Reuters, le géant des réseaux sociaux déclare qu’il a suspendu 70,000 comptes en France qui faisaient de la propagande ou du spam, avec la majorité de ces cas liés à l’élection.

C’est la première fois que Facebook confirme le caractère politique de cette vague de fermetures.

En résumé : Facebook a fermé des comptes de manière unilatérale en affirmant, sans en apporter la moindre preuve, que les 70,000 comptes supprimés faisaient de la « propagande » au détriment d’Emmanuel Macron.

Des comptes « suspectés » de défendre des positions critiques ou différentes de celles du candidat ont ainsi été censurées, le prétexte russe étant brandi pour légitimer l’opération.

Il s’agit, à ce stade, de la seule interférence avérée dans le processus électoral français et il n’émane pas de la Russie mais bien de l’entreprise américaine.

Une politique qui a par obligation été menée en étroite concertation avec le gouvernement français et la présidence Hollande mais aussi, c’est l’évidence, avec le candidat Macron.

Facebook helped blunt Russian meddling in French elections Better automated detection tech and more employees on the case resulted in swift action.

Tom Regan 07.27.17 in Politics

Facebook played a key role in identifying and stopping Russian interference in the recent French election, a US congressman has revealed.

During the attack, Russian intelligence operatives attempted to spy on Emmanuel Macron's election campaign by posing as friends of Macron's and attempting to glean information.

This was in conjunction with the previously reported Russian interference, where spies also used fake Facebook accounts to spread misinformation about the French election.

Speaking to Reuters, Facebook confirmed that it detected these suspect accounts and shut them down during the first round of the French Presidential elections.

With Facebook often coming under fire for not being quick enough to act in matters of fake news, election fraud, and social media manipulation, the networking company claimed that it was able to deal with these accounts swiftly thanks to its improved automated detection tech. Facebook also reveals that it has stepped up its human efforts to track down sophisticated attacks too, making high-level fraud investigations a priority at the company. In the same conversation with Reuters, the social networking behemoth states that it suspended 70,000 accounts in France for promoting propaganda or spam, with the majority of those cases being related to the election.

This is significantly larger than the mere 30,000 French account suspensions that Facebook confirmed just before the end of the election, in April.

Thankfully, Facebook acted swiftly, with the company stating that the spies did not have the chance to get their intended targets to reveal personal information or download malicious software.

These Russian intelligence agents reportedly used the same tools previously used by Russia's GRU military intelligent unit, who have been blamed previously for hacking the Democratic National Committee in last year's U.S election.

Despite the interference, Macron went on to win the French election with a landslide victory in May. Russia is, unsurprisingly, denying any involvement in the election fraud.

Source: Reuters In this article: ElectionFraud, facebook, france, hacking, politics, RussianSpies

Facebook a censuré 70,000 comptes critiquant Emmanuel Macron pendant les élections présidentielles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires