Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 08:52

Être écouté : la nouvelle arme anti-cancer C’est ce qu’a révélée une étude réalisée à l’hôpital du Massachussetts, aux Etats-Unis. [1]

150 patients en phase terminale d’un cancer du poumon, à qui il ne restait plus qu’un an à vivre, ont accepté de participer à l’expérience.

Tous ont reçu les traitements médicaux conventionnels.

Mais seule la moitié du groupe a bénéficié également d’une séance mensuelle de « soins palliatifs ».

Au cours de cette séance, les patients étaient écoutés, et invités à parler de sujets que les médecins abordent rarement : préfèrent-ils soulager leur douleur en priorité, ou prolonger leur vie au maximum ?

Souhaitent-ils vraiment savoir le nombre de mois qui leur reste à vivre ?

L’un des participants, par exemple, dénommé Peter, avait appris de la bouche de son cancérologue que son cas était « désespéré ».

Et qu’il ne pourrait pas, sauf miracle, assister au mariage de son fils, six mois plus tard. [2]

Eh bien grâce à sa séance de « soins palliatifs », Peter a pu parler des choses vitales pour lui : comment souhaitait-il vivre ses derniers mois ?

Et comment allait-il annoncer la nouvelle à son fils, et à ses autres enfants qui vivaient aux quatre coins des États-Unis ?

Peut-être vous dites-vous que tout cela est « très bien », mais que ce n’est pas le « job » du médecin.

Qu’il doit plutôt se concentrer sur « ce qui compte vraiment » pour guérir, c’est à dire les scanners, les protocoles et les médicaments.

Sauf que… ces quelques séances d’humanité ont eu de réels effets thérapeutiques.

Non seulement les patients qui en ont bénéficiées ont déclaré avoir eu une meilleure qualité de vie…

Non seulement ils se sont sentis moins déprimés…

Mais ils ont même vécu plus longtemps que les autres !

Ils ont survécu 11,6 mois en moyenne, contre 8,9 mois chez ceux qui ont uniquement reçu les traitements « standard »… simplement parce qu’on leur avait demandé ce qu’ils voulaient vraiment, une fois par mois, avec bienveillance et humanité.

En fait, les chercheurs sont en train de redécouvrir une vérité ancestrale : l’empathie et l’écoute sont de puissants médicaments.

Xavier Bazin Sources :

[1] Early Palliative Care for Patients with Metastatic Non–Small-Cell Lung Cancer. Jennifer S. Temel et all. N Engl J Med 2010

[2] The Cure: A Journey into the Science of Mind Over Body, de Jo Marchant.

[3] Components of placebo effect: randomised controlled trial in patients with irritable bowel syndrome. Kaptchuk TJ et all. BMJ. 2008 May

[4] Patient-Provider Interactions Affect Symptoms in Gastroesophageal Reflux Disease: A Pilot Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Trial. Michelle L. Dossett et all. Plos One September 2015

[5] Clinician’s expctations influence placebo analgesia. RichardH. Gracely, Ronald Dubner, WilliamR. Deeter, PatriciaJ. Wolskee. The Lancet January 1985

La Lettre Santé Corps Esprit

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires