Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 23:05

Comment se protéger de la maladie de Lyme

La maladie de Lyme est aujourd’hui un véritable enjeu de santé publique mais demeure pourtant mal connue de la population.

La meilleure manière de se prémunir contre cette pathologie, transmise par une morsure de tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi, est d’éviter les comportements à risques et de se protéger.

Agnès Gaubert, secrétaire adjointe de France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques, détaille les mesures de prévention et la conduite à tenir en cas de morsure.

Se protéger de la maladie de Lyme en évitant les comportements à risque Les beaux jours reviennent et avec eux les promenades en forêt ou sur les chemins de campagne.

Si le printemps et l’automne sont deux saisons particulièrement à risque en raison de l’humidité, la vigilance est pourtant de mise tout au long de l’année.

La règle numéro 1 est d’éviter de s’aventurer au milieu des herbes hautes ou sur les nids de feuilles mortes souvent très humides.

On évite également de pique-niquer n’importe où et on garde également à l’esprit que les tiques peuvent être présentes partout, y compris en ville dans les jardins publics.

Adapter sa tenue !

L’idéal lors d’une promenade en forêt est d’adopter une tenue de protection complète : vêtements couvrants, chaussettes sur le pantalon ou bottes, chapeau (les tiques peuvent tomber des arbres !) mais aussi utilisation d’un répulsif sur la peau ET les vêtements.

Certains ont une « peau à tiques » comme d’autres ont une peau qui attire les moustiques !

Les enfants sont également particulièrement vulnérables et sont souvent mordus au niveau du cuir chevelu et du cou, leur tête étant juste à la hauteur des buissons dont les tiques sont friandes.

Il est donc indispensable de leur mettre une casquette ou un chapeau.

S’inspecter au retour de promenade Après une balade, il faut prendre le temps de s’inspecter correctement afin de ne pas passer à côté d’une morsure de tique.

Les nymphes, de petite taille et d’un marron très pâles, sont également contaminantes mais souvent plus difficiles à détecter.

Les tiques aiment particulièrement les parties du corps où siègent la transpiration et l’humidité.

Pieds, aines, aisselles, nombril, pubis devront faire l’objet d’une vigilance accrue.

Les animaux domestiques aussi doivent être inspectés car ils peuvent ensuite apporter les tiques à l’intérieur du domicile.

La bonne attitude à tenir en cas de morsure de tique pour éviter la maladie de Lyme

En cas de piqûre, il ne faut pas paniquer.

Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la bactérie Borrelia burgdorferi et il est possible d’être mordue sans développer la maladie de Lyme.

Il est néanmoins important de réagir rapidement.

Retirer la tique entièrement en utilisant uniquement un tire-tique

Pour les enfants de moins de 6 ans, les femmes enceintes et en cas de piqûres multiples, un rendez-vous chez le médecin s’impose en urgence.

Il proposera généralement un traitement antibiotique prophylactique.

Pour tous les autres, il faut surveiller la zone de piqûre et consulter un médecin si un érythème apparaît ou si l’individu développe une fièvre inhabituelle ou des courbatures. Il arrive néanmoins que la maladie soit asymptomatique, rendant encore plus difficile sa prise en charge.

Si la sérologie est pratiquement trop tôt, avant 6 à 8 semaines, elle reviendra le plus souvent négative et n’est donc pas toujours utile au diagnostic.

Merci à Agnès Gaubert secrétaire adjointe de France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires