Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 19:55

Polyneuropathie démyélinisante chronique inflammatoire associée à Rickettsia conorii: Premier cas rapporté

D Tzanetakos, M Papadopouloucorrespondence, D Kanellopoulos, M Mamali, M Safarikas, D Katsianos, V Zisimopoulou

Publié en ligne: 13 octobre 2016

score altmetrique de 1 DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.jns.2016.10.015

• L'infection à Rickettsia, bien qu'elle soit endémique dans les pays méditerranéens, est sous-déclarée.

• Les manifestations neurologiques sont une complication rare de l'infection à Rickettsia conorii.

• L'atteinte du système nerveux périphérique est rare après une infection par Rickettsia conorii.

• Les patients qui ont finalement reçu un diagnostic de PICD peuvent avoir un début aigu ressemblant au SGB. •

L'infection à Rickettsia conorii devrait être incluse parmi les causes du SGB et du PIDC.

• L'infection à Rickettsia, bien qu'endémique dans les pays méditerranéens, est sous-déclarée • Les manifestations neurologiques sont une complication rare de l'infection à Rickettsia conorii •

L'atteinte du système nerveux périphérique est rare après une infection à Rickettsia conorii.

L'infection à Rickettsia conorii devrait être incluse parmi les causes du SGB et du PIDC.

Mots clés: Polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique, Rickettsia conorii, maladie transmise par les tiques

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires