Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 15:08

Baisse de vit B12 sous metformine : quelles conséquences?

Dr Boris Hansel 28 mars 2017

Vit B12 et metformine : l’éclairage du Dr Hansel

La relation entre le traitement par la metformine et la concentration plasmatique de B12 est évoquée depuis 45 ans.

Déjà en 1971, un chercheur nommé Tomkin recommandait sur la base d’une étude transversale de doser la B12 plasmatique chaque année chez les patients sous metformine.

Depuis, de nombreuses études observationnelles ont été réalisées confirmant l’existence d’une réduction de la B12 plasmatique chez les patients sous metformine.

Plusieurs essais randomisés ont également montré que la prise de metformine abaisse la B12 plasmatique, une baise estimée en 6 et 19 % après 6 et 16 semaines de traitement par metformine.

Dans un essai clinique prolongé (un peu plus de 4 ans), la prise de metformine a entrainé une baisse de la concentration plasmatique de B12 de 19%.

Pourquoi la metformine baisse-t-elle la vitamine B12 ?

Plusieurs mécanismes ont été évoqués et c’est manifestement au niveau de l’absorption de la B12 qu’il y interaction. Si aujourd’hui il n’y a pas de débat sur l’existence d’une baisse de la concentration plasmatique de la B12 sous metformine chez certains patients, on discute en revanche beaucoup chez les experts des conséquences cliniques éventuelles de cette baisse de la B12 plasmatique.

D’abord parce que qu’il n’y a pas de consensus sur les examens pertinents pour diagnostiquer avec justesse un déficit en B12.

En réalité la B12 plasmatique n’est pas un bon reflet de la B12 intracellulaire qui est plus importante à considérer quand on s’intéresse aux effets cliniques.

Or quand on mesure la B12 intracellulaire, on voit que les effets de la metformine sont bien moins évidents.

Les résultats sont discordants et beaucoup de ces études ne montrent aucun impact de la metformine sur la B12 intracellulaire.

Certains travaux vont même jusqu’à montrer que la metformine améliore le métabolisme intracellulaire de la B12

Que disent les études sur l’incidence des manifestations cliniques liées au déficit en B12 sous metformine ?

Pour rappel, la carence en B12 peut provoquer une anémie macrocytaire, une neuropathie périphérique, des troubles neurologiques centraux et des troubles psychiatriques.

En ce qui concerne la neuropathie périphérique, les données issues d’études d’observation concluent à des résultats là encore discordants.

En matière d’effets psychiatriques, on peut citer deux études récentes qui montrent que les diabétiques qui ont un taux plasmatique de B12 abaissé sous metformine ont d’avantage de syndromes dépressifs et des performances cognitives altérées.

Au plan hématologique, les résultats sont là aussi assez contradictoires. Il n’est pas évident que la metformine puise augmenter le risque d’anémie lié à la carence en vitamine B12.

La cohorte la plus vaste avec le suivi le plus long de la vitamine B12 sérique chez des sujets sous metformine est l’étude de prévention menée dans une population de sujets prédiabétiques DPP (Diabetes Prevention Program).

Cet essai a été mené durant 3 ans en aveugle (metformine vs placebo), suivi d’une levée d’aveugle.

Le déficit en B12 a été observé chez 4, 3% des sujets sous metformine contre 2,3% sous placebo à 5 ans.

La prévalence de l’anémie était aussi plus élevée sous metformine que sous placebo mais il semble qu’elle ne dépendait pas du taux plasmatique de vit B12, ce qui rend l’interprétation difficile.

En pratique, que fait-on aujourd’hui ?

Actuellement, plusieurs études ont montré que la vitamine B12 est rarement dosée chez les patients sous metformine et il n’y a aucune recommandation consensuelle pour réaliser régulièrement un tel dosage.

En ce qui me concerne, en l’absence de recommandation, je ne prescris pas un dosage systématique de la vitamine B12.

En revanche, dans le cadre d’une médecine personnalisée qui est vivement recommandée, je serais attentifs aux éléments cliniques pour peuvent évoquer un déficit en B12 chez les patients sous metformine et je ferais un dosage en cas d’appel clinique. Je pense qu’il faut rechercher régulièrement chez ces patients des troubles cognitifs, dépressifs, une fatigue chronique et une neuropathie périphérique.

Faut- il remettre en question un traitement par metformine chez un patient qui présente un taux abaissé de B12 plasmatique ?

Je ne le crois pas car les alternatives thérapeutiques ont un rapport bénéfice/risque qui est globalement certainement plus faible que celui de la metformine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires