Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 07:59
Âge et taux de vitamine D influent sur l’évolution de la névrite optique dans la SEP 26/08/2014 La névrite optique aiguë (NOA) est souvent le premier signe d’une sclérose en plaques (SEP). En dépit de sa fréquence dans ce contexte, on dispose de peu de données sur l’impact de l’âge sur la sévérité et le pronostic de la NOA chez les malades atteints de SEP. Cette étude avait pour objectif d’identifier les facteurs cliniques et démographiques prédictifs de l’évolution de la NO dans un échantillon de malades atteints d’une forme pédiatrique ou non de SEP. De plus, puisque il a été rapporté qu’une insuffisance en vitamine D pouvait être associée à un taux de rechute augmenté chez les enfants atteints de SEP et à un nombre accru de lésions chez les adultes, les auteurs ont également examiné l’association éventuelle entre taux de vitamine D et NOA. Deux cent cinquante-trois adultes et 38 enfants chez qui le premier symptôme de SEP avait été une NOA ont été inclus ainsi que 101 autres patients atteints de SEP qui avaient eu un prélèvement sanguin dans les 6 mois après un épisode de NO. Pour ce troisième groupe, la NO n’était pas nécessairement un symptôme initial. Un épisode de NO mineur était défini par une baisse de l’acuité visuelle (BAV) de moins de 20/40, une forme modéré par une BAV entre 20/50 et 20/190 et une forme sévère par une BAV d’au moins 20/200. Les formes sévères étaient les plus fréquentes (48,2 % des cas) et les formes mineures rarement observées (11,1 %). La majorité des malades (79,8 %) avaient eu une récupération complète après la première attaque de NO. Les patients victimes d’une forme sévère et les hommes ont eu une récupération moins bonne (Odds ratio [OR] = 5,3 p < 0,001 et OR = 2,27, p = 0,03 respectivement). Le degré de sévérité de la NO était comparable dans les populations adultes et d’enfants mais la récupération était significativement meilleure chez les seconds (p = 0,029). Le taux de rechute chez les adultes a été de 0,15 / personnes années versus 0,06/ personnes années chez les enfants (ratio = 2,50 ; intervalle de confiance à 95 % [IC 95 %] 1,48 à 4,2 ; p = 0,0007). Les taux de vitamine D sérique étaient significativement associés avec la sévérité de l’attaque (OR pour 10UI d’augmentation du taux de vitamine D = 0,47 ; IC 95 % 0,32 à 0,68, p < 0,001) mais pas à la récupération (p = 0,1). En conclusions, la sévérité de la NO a un impact sur la récupération, la vitamine D joue un rôle important dans la gravité de l’épisode et une meilleure récupération est constatée chez les enfants. Juliette Lasoudris Laloux Malik MT et coll. : Factors associated with recovery from acute optic neuritis in patients with multiple sclerosis. Neurology, 2014 82: 2173-982.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires