Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 00:42
Vaccination anti-HPV: quid de l’évolution des autres types de papillomavirus ? 23/12/2014 La vaccination HPV pourrait-elle laisser la place à d’autres types de HPV qui viendraient occuper les « niches » écologiques laissées libres ? Cette inquiétude théorique a surgi dès la mise sur le marché des vaccins anti-HPV, s’appuyant sur l’exemple de la vaccination anti-pneumococcique. Dans une perspective de santé publique, cette question est pertinente parce qu’un remplacement de type pourrait diminuer l'impact attendu de la vaccination sur l'incidence du cancer du col utérin. Une des méthodes pour évaluer ce risque potentiel consiste à surveiller des cohortes de femmes non vaccinées, en particulier celles indemnes de lésions cervicales, idéalement avec un suivi couvrant les périodes pré et post introduction de la vaccination. Menée dans l'Etat du Nouveau-Mexique (Etats-Unis) auprès de 47 617 femmes non vaccinées ayant subi un examen de routine de dépistage du cancer du col utérin entre 2007 et 2009, cette étude analyse, en fonction de l'âge des participantes et des résultats cytologiques, la prévalence des infections par un ou plusieurs types de papillomavirus humains (HPV), puis identifie les interactions entre les différents types de HPV. Les infections multiples étaient plus fréquentes que prévu (taux de 20 à 30 %), en particulier chez les femmes jeunes avec des anomalies de bas grade. Ce taux diminuait avec l'âge. HPV 62 est le pus fréquent chez les femmes de plus de 30 ans, sans anomalies cytologiques, et HPV16 chez les femmes de moins de 30 ans, porteuses d'anomalies cytologiques. Concernant les interactions entre les différents HPV, les auteurs trouvent une interaction positive entre HPV 56 et 66, notamment chez les femmes jeunes sans anomalies, et entre HPV 51 et 82. Parmi les interactions négatives les plus pertinentes car elles pourraient augmenter la probabilité d'un remplacement de type, citons les interactions existant entre HPV 16 et d’autres types d'HPV (types 35, 51, 53, 56 et 70) chez les femmes avec des anomalies cytologiques. Néanmoins, aucune interaction négative n'a été trouvée entre HPV 16 et les autres types chez les femmes avec une cytologie normale, qui sont plus représentatives de la population candidate à la vaccination. Conformément aux études précédentes, ces résultats montrent que le risque de remplacement de HPV 16/18 est peu probable après introduction de la vaccination. Dr Maryvonne Pierre-Nicolas Yang Z et coll.: Concurrence of Multiple Human Papillomavirus Infections in a Large US Population-based Cohort Am J Epidemiol. 2014 ; 180 (11): 1066–1075. Safaeian M et Rodriguez AC: Multiple Human Papillomavirus Infections and Type Replacement-Anticipating the Future After Human Papillomavirus Vaccination. Am J Epidemiol 2014 ; 180 (11): 1076–1081.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires

traiter la mauvaise haleine 22/02/2015 06:39

You really make it seem so easy with your presentation but I find this matter to be actually something which I think I would never understand. It seems too complicated and very broad for me. I am looking forward for your next post, I will try to get the hang of it!

haleine du matin 22/02/2015 06:39

I was curious if you ever considered changing the layout of your website? Its very well written; I love what youve got to say. But maybe you could a little more in the way of content so people could connect with it better. Youve got an awful lot of text for only having 1 or two images. Maybe you could space it out better?