Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 16:44

 

Une supplémentation par L-arginine pour éviter la pré-éclampsie ?

 

 

La pré-éclampsie et l'éclampsie sont encore à l'origine d'importantes morbidités et mortalité maternelle et néo-natale. Il a été démontré que la pré-éclampsie était associée à une ischémie placentaire, elle-même à l'origine d'une dysfonction endothéliale systémique. Plusieurs travaux ont mis aussi en évidence un défaut de synthèse de monoxyde d'azote (NO), substance vasodilatatrice, synthétisée principalement dans les cellules endothéliales, et dont le substrat est la L-arginine circulante. D'où l'idée qu'une alimentation enrichie en L-arginine procurerait une source supplémentaire de substrat disponible pour la synthèse de NO, et pourrait améliorer la vasodilatation.

Un essai randomisé contrôlé, en aveugle contre placebo, a été réalisé au Mexique auprès de 672 femmes entre 14 et 32 semaines de grossesse à haut risque de pré-éclampsie. Les unes (n = 228) ont reçu quotidiennement 2 barres nutritives contenant chacune 3,3 g de L-arginine et des vitamines anti-oxydantes, les autres (n = 222) 2 barres nutritives contenant seulement des vitamines anti-oxydantes, le troisième groupe enfin (n = 222) 2 barres placebo. L'association avec des anti-oxydants est destinée à limiter le risque d'effets délétères des radicaux libres produits par les métabolites de la L-arginine. Les auteurs justifient l'utilisation de barres nutritives comme étant la seule forme commerciale disponible de L-arginine au début de l'étude.

Une réduction significative de l'incidence de la pré-éclampsie et de l'éclampsie est observée dans le groupe L-arginine / anti-oxydants par rapport au placebo (absolute risk reduction 0,17, 0,12 à 0,21). Le nombre de patients à traiter (NNT) est de 5,73 (4,0 à 10,0). L'effet semble dépendre du stade de la grossesse au moment où commence la supplémentation, avec une diminution du risque significative seulement quand elle est débutée avant 24 semaines. La comparaison entre les groupes L-arginine/ anti-oxydants et anti-oxydants seuls laisse apparaître aussi un effet significatif bien que plus modeste (0,09, 0,05 à 0,14).

Ce qui semble étonner les auteurs, car en contradiction avec les résultats de précédents travaux, est qu'un bénéfice apparaît aussi dans le groupe recevant les vitamines anti-oxydantes seules comparé au groupe placebo, mais seulement pour les patientes ayant un risque modéré de pré-éclampsie. Pour l'ensemble du groupe cet effet n'est pas statistiquement significatif (0,07, 0,12 à 0,21).

La question reste posée de la contribution relative de chaque composant à l'effet bénéfique constaté : addition d'effets des deux composants ou interaction synergique ?

En attendant la réponse à cette interrogation, les auteurs estiment que leur observation confirme l'hypothèse selon laquelle une augmentation de la disponibilité de la L-arginine, substrat pour la synthèse de NO, peut retarder le délai d'apparition d'une pré-éclampsie dans une population à haut risque, supplémentée en cet acide aminé en association avec des vitamines anti-oxydantes. Intervention simple et de coût modeste.

Dr Roseline Péluchon

 

Vadillo-Ortega et coll. : Effect of supplementation during pregnancy with L-arginine and antioxidant vitamins in medical food on pre-eclampsia in high risk population: randomised controlled trial. BMJ 2011;342:d2901

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires