Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 07:58
L’infection à cytomégalovirus (CMV) a en France une incidence évaluée à 0,7 % des naissances vivantes, dans le contexte d’une séronégativité chez 50 % des femmes enceintes. Cependant, le dépistage systématique de cette infection n’est pas recommandé notamment en raison de l’absence de traitement validé. Cependant, pour les 10 % d’enfants symptomatiques, les séquelles oculaires, auditives et /ou neurologiques peuvent être sévères dans la moitié des cas. Lorsque la sérologie est pratiquée, un résultat montrant la présence d’IgG et d’IgM anti-CMV au cours du 1er trimestre doit conduire à pratiquer un test d’avidité des IgG. Celui-ci, en cas de résultat élevé, permet d’exclure une infection de début de grossesse. Si tel n’est pas le cas, que faire de ce résultat? L’équipe de Necker présente son expérience rétrospective sur 4 931 femmes enceintes, dont 201 présentaient des IgM anti-CMV positives ou équivoques, ayant conduit à un test d’avidité des IgG qui était revenu élevé, intermédiaire, ou bas dans 58,9 %, 18,9 %, et 22,3 % des cas respectivement. Dans ces 2 dernières situations, 72 femmes ont bénéficié d’un diagnostic de l’infection materno-fœtale par PCR du CMV sur le liquide amniotique en anténatal ou sur l’urine du nouveau-né. Ce diagnostic était positif pour 17 cas soit un taux de 23,6 % de transmission materno-foetale. En analyse multivariée, celle-ci était associée à une PCR maternelle positive dans le sérum (odd ratio = 12,4), un taux d’avidité des IgG anti-CMV décroissant (OR = 0,16 ou 0,54 selon la technique employée) et des taux faibles de ces IgG (OR= 0,27). Il existe donc une association significative entre risque de transmission et index d’avidité des IgG combiné au résultat de la PCR dans le sérum maternel, et la combinaison permet d’estimer le risque d’infection fœtale. Cette stratégie, actuellement évaluée de manière prospective, pourrait permettre à l’avenir d’éviter des examens invasifs tels que l’amniocentèse, et de rassurer quand cela est possible futures mères et obstétriciens. Dr Muriel Macé 27/05/2013 Leruez-Ville M et coll. : Prediction of Fetal Infection in Cases With Cytomegalovirus Immunoglobulin M in the First Trimester of Pregnancy: A Retrospective Cohort. Clin Infect Dis., 2013; 56: 1428-35. doi: 10.1093/cid/cit059.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires