Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 17:10

 Une région cérébrale oubliée redécouverte

 

Les scientifiques ont redécouvert une région du cerveau qui a été oubliée pendant près d'un siècle. Ce n’est pas seulement une petite tache grise, c’est une partie massive du cerveau située à l'arrière de la tête.


Les neuroscientifiques le décrivent comme une voie nerveuse très importante, qui semble jouer un rôle important dans la perception.

Lorsque son rôle sera bien compris cela pourrait ouvrir de nouvelles façons d'aider les patients victimes d'AVC et d'autres lésions cérébrales.


Selon le Guardian, la région a été découvert en 1881 par un scientifique allemand, Carl Wernicke, qui était un neurologue expert en matière d'AVC présentant des difficultés de langage.

 

Wernicke l’a nommé faisceau vertical occipital (FVO), qui est un grand regroupement de fibres nerveuses formant de longues connexions avec les régions visuelles à l'arrière du cerveau.


Quand il a été découvert, certains grands neurologues ont refusé de reconnaître son existence, parce qu'ils croyaient que les voies cérébrales couraient horizontalement, tandis que Wernicke a insisté sur le fait que le FVO avait des liens verticaux avec d'autres parties du cerveau.


Bien que les conclusions de Wernicke ont été publiés dans l’Atlas d’Anatomie de Gray en 1918, ils se sont perdus pour le monde médical, jusqu'à récemment, lorsque Jason Yeatman et ses collègues de l'Université de Stanford "retombent sur elles" en utilisant des techniques d'imagerie neurologique pour étudier les connexions à longue portée entre les parties du cerveau liées à la valorisation de la langue et les compétences en lecture.


Yeatman dit: «Nous avions pensé que nous avions découvert une nouvelle voie et que personne ne l'avait remarquée avant." Pour vous assurer que, Yeatman et ses collègues ont essayé de le trouver dans les revues et la littérature médicale, sans plus,  jusqu'à ce que quelqu'un se souvienne avoir vu un vieux manuel et qu'ils ont découvert qu'elle avait identifiée bien avant.

 

Depuis lors, cette voie avait mystérieusement disparu de toute la littérature scientifique depuis près d'un siècle.


Le site de l'Université de Washington rapporte que Yeatman a raconté comment "Kevin a retrouvé un atlas, écrit par Carl Wernicke du début du 20eme siècle, qui décrit le FVO.

 

La première fois que l’Atlas l’avait décrite, c’était en 1912, ce qui signifie que nous n’étions pas les premiers à voir ces images au siècle dernier.

 

"Perplexe, Yeatman nous dit:« Comment un pan entier de l'anatomie du cerveau a pu être oublié? "


Une des raisons est peut-être que différents noms ont été donnés et dans la confusion la connaissance scientifique la notion a été oubliée.

 

Une autre raison est que les techniques de dissection ont changé depuis la période précédente,
"Vous tranchez avec un couteau et essayez de regarder la structure. Il est très facile de rater quelque chose si vous le tranchez d'une manière différente», a déclaré Yeatman.


Yeatman et ses collègues ont étudié 74 patients pour confirmer l'existence de cette voie et une nouvelle étude sur 37 autres sujets confirme sa position, et ce qui pourrait être son rôle.

 

Grâce à l'IRM, ils ont cartographié la région, afin d'aider les scientifiques à trouver et à identifier correctement le FVO.


Live Science Report, qui a révélé l'étude, montre que le FVO commence réellement dans le lobe occipital, qui traite l'information visuelle.

Le Dr Jeremy Schmahmann, professeur de neurologie au Massachusetts General Hospital et Harvard Medical School a expliqué,
"Il se propage comme une feuille, reliant différentes régions du cerveau: celles qui aident les sujets  à percevoir les catégories visuels, telles que des mots et des visages, et celles impliquées dans les mouvements des yeux, de l'attention et la perception du mouvement ... Cette voie pourrait donc expliquer comment le cerveau relie les deux types de perception visuelle ".


Selon le Guardian, la "matière blanche de FVO s’étend à travers le cerveau sur une distance de 5,5 cm, reliant les faisceaux « inférieurs » et des faisceaux " supérieurs "de la voie visuelle.

 

 Celles-ci passent en parallèle, et sont parfois appellées le «Quoi» et le «Où» des voies, pour le type d'informations qu'elles véhiculent: le cours inférieur, relie les régions du cerveau impliquées dans les processus tels que la reconnaissance d'objets, y compris le gyrus fusiforme, et le flux supérieur relie le gyrus angulaire à d'autres régions impliquées dans l'attention, la détection de mouvement et le comportement visuellement guidé ".


Il a été constaté que les personnes ayant des dommages du FVO ne sont plus en mesure d'identifier les mots ce qui a entraîne leur perte de capacité à lire. Yeatman dit  que, «Nous croyons que les signaux portés par le FVO jouent un rôle dans de nombreux processus de perception, pour reconnaître le visage d'un ami pour lire rapidement une page de texte."


Cependant, les chercheurs pensent aussi que sa redécouverte peut aider à expliquer beaucoup plus de questions liées à la perception en général.

 

En effet, des mystères subsistent.

 

Sciences dit que le FVO présente une myélinisation différente, qui est un revêtement de cellules nerveuses permettant la circulation de l’information plus rapidement.


"Nous ne savons pas ce que cela signifie encore, mais [les différences de myélinisation sont] très cohérentes lors de l’étude  de tous les sujets", a déclaré Yeatman. "Cela ouvre de nouvelles hypothèses, de nouvelles directions à étudier? Pourquoi cette structure est-elle si différente des autres voies voisines"

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires