Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 08:16
Certains patients font un lien entre l’apparition de leur cancer et le stress qui leur est imposé par leur travail. Cette idée est parfois véhiculée par le corps médical lui-même. Mais si le stress au travail se trouve impliqué dans l’apparition de la maladie coronarienne ou la dépression, les études recherchant une relation avec la survenue d’un cancer donnent jusqu’à présent des résultats contradictoires. Le British Medical Journal publie les conclusions d’une méta-analyse de 12 essais réalisés dans 6 pays européens, Finlande, France, Pays-Bas, Danemark, Royaume-Uni et Suède. Elle concerne de 120 000 personnes de 17 à 70 ans suivies pendant 12 ans en moyenne. Parmi elles 5 765 (5 %) ont développé un cancer au cours du suivi et il n’est pas retrouvé de lien significatif entre le cancer, toutes localisations confondues, et le stress (Hazard Ratio : 0,97 ; Intervalle de confiance à 95 % : 0,90 à 1,04). Les auteurs se sont particulièrement attardés sur 4 localisations : le sein (n=1 010), le côlon (n=522), le poumon (n=374) et la prostate (n=865) et ne parviennent pas là non plus à retrouver un lien entre chacune de ces localisations et le stress au travail. Ces résultats sont en contradictions avec les conclusions de certains travaux précédents, contradictions que les auteurs expliquent par le fait que certains biais n’avaient pas été écartés dans ces derniers. C’est notamment le cas du travail posté, qui constitue un biais important puisqu’un lien a maintenant été établi entre cette forme de travail et le cancer du sein chez la femme. Si une réduction du stress au travail ne peut qu’améliorer le bien-être physique et psychologique des individus, il risque fort de n’avoir pas d’influence sur l’incidence des cancers en général. Il serait sans doute intéressant d’explorer de la même façon l’influence sur le cancer du stress engendré par le chômage. Dr Roseline Péluchon Heikkilä K et coll. : Work stress and risk of cancer: meta-analysis of 5 700 incident cancer events in 116 000 European men and women. BMJ 2013; 346: f165

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires