Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 11:07
Un gel de protection contre la maladie de Lyme

Le nombre de cas de borrélioses – classe de maladies infectieuses, incluant notamment la maladie de Lyme, causées par des bactéries ayant pour réservoirs naturels les petits rongeurs et véhiculées par les tiques ou les poux – semble en augmentation rapide depuis quelques décennies.

En Autriche, quelques 50.000 personnes sont ainsi infectées chaque année.

Or l'Université de Médecine de Vienne a mis au point un gel qui permet de réduire le taux d'infection après morsure de tique, chez l'animal, de 33% à 0% - et ce même si le gel est appliqué de manière prophylactique jusqu'à trois jours après la morsure.

Des résultats prometteurs

Le principal composant de ce gel est l'azithromycine, un antibiotique découvert en 1980 utilisé contre les infections des voies respiratoires, des tissus mous et des infections génito-urinaires.

Les tests in vivo, sur des modèles animaux, ont montré que le gel est efficace dans presque 100% des cas, à raison de deux applications par jour sur le site de morsure.

Les agents pathogènes sont tués localement, dans la peau.

De plus, aucun effet secondaire n'a jusqu'à présent été constaté : en raison des faibles doses et du caractère local de l'application du gel, de tels effets ne en effet sont pas attendus. Le gel se montre également très bien toléré par la peau.

L'Université de Médecine de Vienne recherche maintenant des volontaires, mordus depuis moins de trois jours et ayant gardé la tique – ceci afin de pouvoir tester si cette dernière est porteuse de la maladie de Lyme ou non (il est estimé que c'est le cas de 60% des tiques en Autriche, contre 30% en France).

Si l'efficacité de ce gel se confirme sur l'Homme, des possibilités radicalement nouvelles seraient ouvertes pour la prévention de la maladie de Lyme.

Un vaccin est en effet recherché depuis de nombreuses années, mais sans succès.

Et le traitement de cette maladie repose actuellement sur plusieurs semaines de
traitements antibiotiques, en général seulement après l'apparition des premiers symptômes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires