Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 08:17
Un cas de maladie de lyme progressive chronique avec encéphalite comme manifestation de neuroborréliose de lyme. Auteurs Verma V1, Roman M1, Shah D2, Zaretskaya M2, Yassin MH3. Journal Infect Dis Rep 2014 11 décembre; 6 (4):. 5496. doi: 10,4081 / idr.2014.5496. eCollection 2014. Résumé il existe des femmes en Europe qui ont présenté une ataxie de la démarche, des étourdissements et une perte auditive bilatérale. L'Imagerie par résonance magnétique (IRM) a révélé des changements non-spécifiques de la substance blanche. L'état d'une patiente de 54 ans s'est détérioré progressivement sur deux ans sans diagnostic. La patiente a continué de baisser aux plans cognitifs et neurologiques avec une une aggravation de l'ataxie et des signes au niveau des neurones moteurs supérieurs. L'IRM répétée a montré une aggravation des changements de la substance blanche. La ponction lombaire, a montré des tests Lyme positifs. Le traitement par ceftriaxone intraveineuse a entraîné une amélioration neurologique marquée. Quatre ans après les symptômes la patiente présente des déficits de mémoire à court terme et de la fatigue chronique, mais est par ailleurs au plan neurologique, cognitif, et fonctionnel totalement intacte. Le Suivi IRM reste largement inchangé. Parce que les cas de diagnostic de lésion intraparenchymateuse ou de forme de neuroborréliose encéphalopathique en Amérique font défaut, restent donc les options de traitement direct. Nous présentons un cas rare et discutons de notre expérience avec ce traitement antibiotique. Ce cas donne des preuves pour définir un traitement optimal pour cette maladie, qui est un impératif pour accélérer la récupération neurologique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires