Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 07:46
Peut-être un bio-marqueur du trouble bipolaire 23/09/2014 Le diagnostic précoce d’un trouble bipolaire est utile, pour permettre un meilleur traitement et un meilleur pronostic, mais la tâche des cliniciens est parfois difficile. Récemment, on a envisagé que le BDNF (brain derived neurotrophic factor, facteur neurotrophique dérivé du cerveau) puisse être impliqué dans la physiopathologie du trouble bipolaire et du trouble dépressif majeur, mais on ignore dans quelle mesure les niveaux de BDNF seraient susceptibles de caractériser un premier épisode dépressif majeur comme l’événement inaugural d’un futur trouble bipolaire. Une étude réalisée à Shanghai (Chine) vise donc à évaluer cette éventuelle qualité prédictive du taux de BDNF pour aider au diagnostic différentiel entre un trouble dépressif majeur (isolé) ou potentiellement récurrent (amorce d’une maladie bipolaire). Deux cent-trois patients avec un premier épisode dépressif sévère ont été recrutés, et comparés à 167 sujets-témoins. Comme cette étude longitudinale s’est déroulée sur trois ans, seuls 164 patients ont terminé le suivi : 21 d’entre eux ont été diagnostiqués comme « bipolaires » et 143 rattachés à un trouble dépressif majeur (distinct d’un trouble bipolaire). Les niveaux de BDNF à l’inclusion ont été comparés pour tous ces patients et pour les sujets-contrôles. Le traitement statistique des données (régression logistique et arbre de décision) a permis de « déterminer le meilleur modèle pour prédire le trouble bipolaire lors d’un premier épisode dépressif. » À l’inclusion dans l’étude, on observe chez les patients avec trouble bipolaire comme chez ceux avec trouble dépressif majeur « des niveaux plus faibles d’ARN messager du BDNF » (respectivement : p <0,001 et p = 0,02), par rapport aux sujets-témoins. Cette réduction existe aussi pour les niveaux plasmatiques du BDNF (respectivement : p = 0,002 et p = 0,01). Et les niveaux de BDNF se révèlent inférieurs pour les patients bipolaires que pour ceux avec un autre type de trouble dépressif. Cette étude suggère que le « meilleur modèle pour prédire un trouble bipolaire lors d’un premier épisode dépressif consiste à associer les niveaux plasmatiques du BDNF avec les niveaux de son ARN messager » et incite les auteurs à proposer d’utiliser ces niveaux de BDNF comme « un bio-marqueur possible, en vue du diagnostic différentiel d’un éventuel trouble bipolaire lors d’un premier épisode dépressif. » Dr Alain Cohen Li Z et coll.: Brain-derived neurotrophic factor levels and bipolar disorder in patients in their first depressive episode: 3-year prospective longitudinal study. Br J Psychiatry 2014; 205: 29–35. Brain derived neurotrophic factor: Epigenetic regulation in psychiatric disorders. AuthorsMitchelmore C, et al. Show all Journal Brain Res. 2014 Sep 16. pii: S0006-8993(14)00907-X. doi: 10.1016/j.brainres.2014.06.037. Brain Derived Neurotrophic Factor (BDNF) is a neurotrophin with important functions in neuronal development and neuroplasticity. Accumulating evidence suggests that alterations in BDNF expression levels underlie a variety of psychiatric and neurological disorders. Indeed, BDNF therapies are currently being investigated in animal models and clinical studies. However, very little is currently known about the mechanisms that deregulate BDNF gene expression in these disorders. The BDNF gene structure and tissue expression pattern is complex, controlled in humans by 9 different gene promoters. Recently, epigenetic changes at the BDNF gene locus have been proposed to provide a link between gene and environment. In this review, we will summarize the current knowledge of BDNF epigenetic regulation with respect to psychiatric disorders and describe how this information can be applied in therapy and future research. Copyright © 2014 The Authors. Published by Elsevier B.V. All rights reserved.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires