Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 11:16

Plusieurs études ont montré que les conditions météorologiques exercent une influence sur diverses pathologies et symptômes :

 

- la pression artérielle (Modesti 2006. Morabito 2008)
- l’infarctus du myocarde (Morabito 2005)- la douleur (Macfarlane 2010).

Plus précisément, la pression atmosphérique est susceptible de modifier la myopie (Fledelius 2003), les troubles respiratoires du sommeil (Doherty 2010), les thromboses veineuses (Brown 2009). 

Or ce facteur a aussi un impact important sur les douleurs de la cavité buccale (Zadik 2009), comme le savent les pilotes de chasse et les plongeurs de hauts fonds.

Aux urgences stomatologiques de l’hôpital d’Innsbruck, le flux quotidien des patients varie beaucoup. Pour préciser l’influence des conditions atmosphériques sur ce phénomène, Anita Kloss- Branstätter ont entrepris une étude rétrospective qui a porté sur 1 090 patients, de 32,9 ans en moyenne, s’étant présentés aux urgences stomatologiques, au cours des 88 premiers jours de l’année 2005.  

Les données météorologiques concernant cette période ont été fournies par le Central Institute for Meteorology and Geodynamics national.

Les auteurs observent une association entre la pression atmosphérique et l’incidence de diverses plaintes, celles liées aux caries se faisant plus fréquentes lorsque la pression atmosphérique augmente alors que c’est l’inverse pour les périodontites. 

L’analyse statistique montre que les symptômes douloureux sont en fait davantage influencés par un écart de la pression atmopshérique par rapport à la moyenne plutôt qu’à la valeur de la pression atmosphérique elle-même : plus cet écart est important plus il y a d’affluence aux urgences stomatologiques ! 

La lune pourrait intervenir aussi, les périodontites étant moins fréquentes au dernier quartier, mais les auteurs estiment que ceci est encore une fois lié aux variations de la pression atmosphérique associées.   

Au-delà de l’anecdote, ces notions sont peut-être à prendre en compte au moment où on établit le planning des gardes ! 

 

Dr Françoise Ponchie Gardelle Publié le 31/01/2012

 

Kloss- Branstätter A :Epidemiologic evidence of barometric pressure changes inducing increased reporting of oral pain. European J Pain 2011; 15: 880- 884

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires