Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 21:02

 

Troubles du développement neurologique et la proximité résidentielle prénatale aux pesticides agricoles. Retard de développement et

autisme

 

Environ Health Perspect. 2014 octobre; 122 (10): 1103-9. doi: 10,1289 / ehp.1307044. Epub 2014 le 3 juin.

 

Shelton JF1, Geraghty EM, Tancredi DJ, Delwiche LD, Schmidt RJ, Ritz B, Hansen RL, Hertz-Picciotto I.


CONTEXTE:

L’exposition pendant la gestation à plusieurs pesticides agricoles communs peut induire une neurotoxicité lors du développement chez l'homme, et a été associée à un retard de développement et l'autisme.


OBJECTIFS:

Nous avons évalué si la proximité résidentielle aux pesticides agricoles pendant la grossesse est associée à des troubles du spectre autistique (TSA) ou à un retard de développement (DD) dans les risques d’autisme infantile au plan de la génétique et de l'environnement.


MÉTHODES:

L'étude de prévalence est une étude sur cas-témoins basée sur la population de l'ASD, DD, et le développement typique.

 

Pour 970 sujets, ont été étudiées les données d'application de pesticides commerciaux en Californie. Il s’agit de l'utilisation des pesticides (Rapport 1997-2008) proches des  adresses de femmes pendant la grossesse.

L’étude des ingrédients actifs concerne les  organophophates, les organochlorés, les pyréthroïdes, et les carbamates qui ont été regroupés sur une surface distante de 1,25 km, 1,5 km et 1,75 km dide la maison.

La Régression logistique multinominale a été utilisée pour estimer l'odds ratio (OR) de l'exposition en comparant les cas confirmés de TSA (n = 486) ou DD (n = 168) avec des référents de développement typique (n = 316).


RÉSULTATS:

Environ un tiers des mères de l'étude a vécu, pendant la grossesse, à moins de 1,5 km (un peu moins de 1 mile) d'une source de pesticides agricoles.

 

La proximité aux organophosphates à un certain moment de la gestation a été associée à un risque accru de 60% pour les TSA, plus élevé pour les expositions troisième trimestre (OR = 2,0; IC 95%: 1,1, 3,6), et le chlorpyrifos durant deuxième trimestre applications (OR = 3,3; IC à 95%: 1,5, 7,4).

 

Les enfants nés de mères résidant près des lieux d’utilisation d'insecticides pyréthrinoïdes, juste avant la conception, ou pendant le troisième trimestre, étaient plus à risque pour les TSA et DD, les RC allant de x 1,7 à 2,3. Le Risque de DD a été augmenté pour les applications de carbamate, mais aucune période de vulnérabilité spécifique n’a été identifiée.


CONCLUSIONS:

Cette étude des TSA – pesticides fait la preuve du lien entre les troubles neuro développementaux et l'exposition aux pesticides organophosphorés, durant la phase gestationnelle en particulier, et fournit de nouveaux résultats de l’augmentation des TSA et DD avec, respectivement les pyréthroïdes et les carbamates.

 

 

 

 

Environ Health Perspect. 2014 Oct;122(10):1103-9. doi: 10.1289/ehp.1307044. Epub 2014 Jun 3.

Neurodevelopmental disorders and prenatal residential proximity to agricultural pesticides: the CHARGE study.

Shelton JF1, Geraghty EM, Tancredi DJ, Delwiche LD, Schmidt RJ, Ritz B, Hansen RL, Hertz-Picciotto I.

Author information

Erratum in

  • Environ Health Perspect. 2014 Oct;122(10):A266.

Abstract

BACKGROUND:

Gestational exposure to several common agricultural pesticides can induce developmental neurotoxicity in humans, and has been associated with developmental delay and autism.

OBJECTIVES:

We evaluated whether residential proximity to agricultural pesticides during pregnancy is associated with autism spectrum disorders (ASD) or developmental delay (DD) in the Childhood Autism Risks from Genetics and Environment (CHARGE) study.

METHODS:

The CHARGE study is a population-based case-control study of ASD, DD, and typical development. For 970 participants, commercial pesticide application data from the California Pesticide Use Report (1997-2008) were linked to the addresses during pregnancy. Pounds of active ingredient applied for organophophates, organochlorines, pyrethroids, and carbamates were aggregated within 1.25-km, 1.5-km, and 1.75-km buffer distances from the home. Multinomial logistic regression was used to estimate the odds ratio (OR) of exposure comparing confirmed cases of ASD (n = 486) or DD (n = 168) with typically developing referents (n = 316).

RESULTS:

Approximately one-third of CHARGE study mothers lived, during pregnancy, within 1.5 km (just under 1 mile) of an agricultural pesticide application. Proximity to organophosphates at some point during gestation was associated with a 60% increased risk for ASD, higher for third-trimester exposures (OR = 2.0; 95% CI: 1.1, 3.6), and second-trimester chlorpyrifos applications (OR = 3.3; 95% CI: 1.5, 7.4). Children of mothers residing near pyrethroid insecticide applications just before conception or during third trimester were at greater risk for both ASD and DD, with ORs ranging from 1.7 to 2.3. Risk for DD was increased in those near carbamate applications, but no specific vulnerable period was identified.

CONCLUSIONS:

This study of ASD strengthens the evidence linking neurodevelopmental disorders with gestational pesticide exposures, particularly organophosphates, and provides novel results of ASD and DD associations with, respectively, pyrethroids and carbamates.

 

 

Autisme et pesticides, un lien ?

http://www.jim.fr/e-docs/00/02/45/CD/carac_photo_1.jpg

La quantité de pesticides utilisés dans le monde ne cesse d'augmenter. Leur implication dans les altérations du développement cérébral et les troubles neurocognitifs a déjà été évoquée.

Une équipe de scientifiques californiens a ainsi examiné la possibilité d'un lien entre la proximité résidentielle avec des zones d’utilisation de pesticides agricoles pendant la grossesse et l'apparition de  troubles du spectre autistique  ou de retards de développement chez l'enfant. Leur étude a porté sur près de 1 000 participantes (n = 970).

Près d'un tiers de ces femmes résidaient pendant leur grossesse à moins de 1,5 km d'une zone d'utilisation de pesticides agricoles.

Il apparaît que l'exposition aux organophosphorés à quel que moment de la gestation que ce soit augmente de 60 % le risque de troubles du spectre autistique chez l'enfant, risque particulièrement présent à partir du 3e trimestre de la grossesse (Odds ratio [OR] = 2,0; intervalle de confiance à 95 % [IC95] : 1,1-3,6) et du 2e trimestre pour les expositions au chlorpyrifos en particulier (OR = 3,3; IC95 : 1,5-7,4).

Les enfants nés de mère résidant près d’une zone d’utilisation d’insecticides pyréthroïdes juste avant la conception ou pendant le troisième trimestre avaient également un risque plus élevé à la fois de troubles autistiques et de retard de développement (OR de 1,7 à 2,3). Concernant les carbamates,  bien que moins robustes, les résultats suggèrent également une association avec un  risque de retard de développement en cas d’exposition pendant la grossesse mais sans qu’une période de vulnérabilité spécifique puisse être identifiée.

Ces observations  apportent des arguments en faveur d’un lien entre troubles du développement neurologique et exposition gestationnelle aux pesticides organophosphorés, en particulier, et fournit de nouveaux résultats sur l'association entre troubles du spectre autistique et retards de développement avec l'exposition aux  pyréthroïdes  et aux carbamates.

Dr Maryvonne Pierre-Nicolas

Publié le 26/11/2014

 

Référence

Shelton JF et coll. : Neurodevelopmental Disorders and Prenatal Residential Proximity to Agricultural Pesticides: The CHARGE Study. Environ Health Perspect.,2014; 122:1103-9. doi: 10.1289/ehp.1307044.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires