Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 11:03

 Anorexie mentale, boulimie, hyperphagie...

Le mystère a longtemps plané sur les raisons de ces troubles du comportement alimentaire. Des chercheurs de l'unité INSERM 1073 ont annoncé avoir identifié une protéine produite par certaines bactéries intestinales qui seraient à l'origine de ces pathologies. 

C'est l'équipe de Sergueï Fetissov au sein de l'unité mixte de recherche 1073 "Nutrition, inflammation et dysfonction de l'axe intestin-cerveau" qui a étudié les liens entre l'intestin et le cerveau. Ces recherches ont permis d'identifier une protéine parvenant à répliquer l'hormone de satiété, la mélanotropine.

Ce sont certaines bactéries intestinales, à l'image de l'Escherichia Coli, présente naturellement dans la flore, qui produisent cette protéine. Dans ce cas, l'organisme produit des anticorps contre cette fameuse protéine qui se lient à l'hormone de la satiété et en altèrent les effets.

Résultat : la sensation de faim est modifiée, soit dans le sens de l'anorexie, soit dans le sens de la boulimie ou et de l'hyperphagie.

Actuellement, les chercheurs travaillent sur la mise en place d'un test sanguin permettant de détecter cette fameuse protéine. "Si nous y arrivons, il permettrait la mise en place de thérapies spécifiques et individualisées des troubles du comportement alimentaire", concluent les auteurs de cette étude.

Les troubles du comportement alimentaire touchent environ 5 à 10% de la population française. 

 

 

7 oct. 2014

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires