Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 11:55

Les symptômes principaux de la fibromyalgie (FMS) regroupent : 

douleurs chroniques, 

dysfonctionnement cognitif, 

troubles du sommeil, 

fatigue.


Les malades ont souvent un handicap, une mauvaise qualité de vie et sont de grands consommateurs de soins médicaux.


Les causes de la maladie sont inconnues et le traitement reste symptomatique.


Alors que les sociétés savantes américaines et allemande recommandent l’utilisation de traitements pharmacologiques et non pharmacologiques, l’EULAR (European League Against Rheumatism) recommande fortement les thérapeutiques médicamenteuses et très peu les thérapies non pharmacologiques .


Toutes ces recommandations manquent cependant cruellement d’études comparatives sur lesquelles s’appuyer.
 
Les auteurs de ce travail suisse ont réalisé une méta-analyse à partir des bases de données MEDLINE, PsycINFO, Scopus, the Cochrane Controlled Trials Registry et the Cochrane Library, et colligés tous les essais thérapeutiques randomisés menés chez des malades fibromyalgiques jusqu’au 31 décembre 2011.

 

Au total, 102 essais (14 982 malades) ont été répertoriés. 

Dans la totalité de ces essais, 8 traitements  étaient utilisés : 

antidépresseurs tricycliques (ATC), 

inhibiteurs sélectifs du recaptage de la noradrénaline (IRSN), 

inhibiteurs de recaptage de la sérotonine (ISRS), 

acide gamma-amino-butyrique (prégabaline, 

GABA), 

aérobic, 

balnéothérapie, 

thérapie cognitivo-comportementale (TCC), 

multithérapie. 

 

Les critères d’évaluation principaux étaient la douleur et la qualité de vie. 

 

Les critères secondaires : le sommeil et la fatigue.

 

La plupart des essais étaient de petites tailles (médiane 69 malades ; 14 à 1 196) et l’hétérogénéité inter études était importante (τ2 : 0,10 (intervalle de confiance à 95 % de 0,06 à 0,17). 

 

En réduisant l’analyse aux essais menés sur plus de 100 malades par groupe, l’hétérogénéité disparaissait.

 

Des traitements pharmacologiques se sont avérés supérieurs aux placebos sur la douleur et la qualité de vie mais de manière non significative (ISRS et ATC), ou significative mais cliniquement discutable (IRSN et GABA).

 

Parmi les interventions non pharmacologiques, la multithérapie, l’aérobic et la TCC avaient une efficacité légèrement meilleure, mais de façon non significative, comparativement au placebo.

 

En conclusion, les preuves d’efficacité des divers traitements proposés actuellement dans la fibromyalgie restent plus que limitées.

 

 

Dr Juliette Lasoudris Laloux Publié le 09/08/2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires

Agnès CHANTEREAU 13/08/2012 16:44

Pas étonnant .. en fait pour le moment en France et ailleurs .. on est persuadé que c'est Psy .. et on se trompe j'en suis certaine. Mais je ne suis que "malade" .. qui en plus ose dire que des
médecins peuvent se tromper ..alors ..ce qui est très étrange , c'est quand je dis "attention on vous dit que vous êtes fibro mais vous a t'on fait une recherche de bactéries ? la réponse est : NON
à presque 100% ... Et à côté de cela on donne des antidépresseurs, on vous apprend à gérer la douleur,on vous met dans de l'eau chaude, on vous prescrit des scéances de kiné qui ne font rien et on
vous dit "mais vous êtes dépressive" ... ha bon ? la dépression est compatible avec l'envie de faire des choses, de rire ? de vivre ? .. je ne suis pas psy .. mais .. j'ai comme un doute ..