Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 15:10

Petra Hopf Seidel (notes de conférence)

 

Actuellement en Allemagne : 800 000 cas estimés

 

Estimation environ 60 000 à 100 000 nouveaux cas par an en Allemagne.

 

7 % des jeunes entre 14 et 17 ans sont déjà infectés par la borreliose  (  sero conversion )

 

Un chat à la maison augmente la probabilité de sero conversion de 30  %

 

En fait on pense qu'il y a environ 1 million de nouvelles infections/an et environ 2 millions de patients souffrant de borreliose aiguë ou chronique

 

C'est la petite tique c'est à dire la nymphe qui transmet le plus la borreliose : 

75% des cas contre 25% pour la femelle adulte

 

On estime que 20 à 40 % des tiques sont porteuses de la borreliose

Mais statistiquement : 1 personne sur 10 ayant des symptômes d'infection devient malade chronique  et environ 5% des personnes mordues développent des AC.

 

L'état du système immunitaire, l'état général déterminent le déroulement de la maladie en plus des :

 

Co-infections

Des métaux lourds

Des prédispositions génétiques

Des toxines environnementales

Des vaccinations ou anesthésies

Des maladies qui affaiblissent le système immunitaire peuvent d'ailleurs rendre une borreliose latente symptomatique !

 

Un érythème migrant peut apparaître d'un coup ! L'infection étant jusque la latente.

 

Les symptômes de la borreliose peuvent se superposer à ceux d'autre maladies

ex : dépression, burn out , SFC, SEP, SLA, Alzheimer, autisme

 

 

Facteurs déclenchants :

Allergènes , toxines , vaccins, radiations, stress oxydant ou  ´´nitrosatif´´

 

Prédispositions génétiques : 

 

Jouent sur les capacités de détoxication (acétylation rapide ou lente), allergies, importance du typage HLA, déficit immunologique ou enzymatique ( variation génétique des enzymes )

Changements bioclimatiques

TNF

Interferon Gamma

Rantes

Sensibilité aux vaccins

Capacités individuelles de détoxication : 

GST-T1 , -M1,-P 1 , NAT2, SOD 2

 

Les Borrelies sont capables de fabriquer de ´´blebs ´´ qui sont des petits morceaux agissant comme des leurres pour tromper le système immunitaire.

 

Certains antibiotiques stimulent la formation de kystes et par exemple avec la prescription de Rocephine  3 semaines ou trois mois ça ne change rien : elle stimule la formation de kystes : Démontré in vitro.

 

La Rocephine n'est pas   active sur les formes intra cellulaires car ce sont des formes sans paroi

 

Les formes kystiques sont d'ailleurs résistantes à la plupart des antibiotiques.

 

Un kyste donne naissance à env. 40 spirochètes

 

Seule la forme spirochète peut être détruite par les antibiotiques inhibant la synthèse de la paroi cellulaire.

 

Ex : Amoxicilline, Cefuroxime, Ceftriaxone, Rocephine, Cefotaxime

 

Les formes persistantes de Borrelies nécessitent des antibiotiques pénétrant au niveau intra cellulaire ou intra cérébral  .

 

Ex Minocycline, Clarithromycine, Azithromycine. 

Pas l'Erythromycine : elle est inefficace in vivo sur les Borrelies .

La Doxycycline ne devrait être utilisée que contre les co-infections simultanées : 

Chlamidiae Bartonella Rickettsies..

 

La Tétracycline et la Minocycline : ou i à cause du pouvoir de pénétration dans le LCR: 40% versus 17 % pour le Ceftriaxone

 

Stade précoce :

 

Amoxicilline : 3X 1000 mg pendant 30 jours

( adapter la dose à l'enfant et à la femme enceinte)

Ou : 

Clarithromycine  2x500 mg ( au début  : 2 x 250 pendant 4 jours )

Pendant 30 jours chez l'adulte

Attention a l'allongement de l'espace QT et au goût amer

 

Minocycline  2x 100 mg si > 50 kg  Commencer avec 50 mg ( 30 jours ?)

 

Azithromycine  : 500-600 mg par jour pendant 3 jours puis 4 jours de pause et on recommence : 3 jours  on 4 jours off  et ceci pendant 3 semaines

 

Également efficace si infection ancienne !

 

Doxycycline seulement si co-infections car la Doxy provoque une borreliose persistante ( kystes, granulae) ( D'après la Prof. Eva Sapi)

 

C'est le Tinidazole et le Metronidazole qui ont le meilleur effet sur les kystes et les spirochètes

 

Formes chroniques

 

D'où nouvelle conception du traitement des formes chroniques : le Tinidazole .

 

C'est lui qui agit le mieux et qui est mieux supporté que le Metronidazole contre les spirochètes et les formes persistantes : 

kystes, formes L

 

Le Samento + Banderol : très bon choix contre les spirochètes

Le Banderol seul agit mieux sur les kystes

 

Metronidazole : 2 x 500 mg par jour , 7 à 10 jours par mois

Le Tinidazole     2x 500 mg par jour 1 semaine par mois

Un long temps de traitement est nécessaire !!!

Aux USA l’on prescrit 3 à 4 mois de suite. 

 

Problème des biofilms

 

Ils sont responsables d'infections urinaires chroniques, d'otites moyennes, sinusites chroniques, d'endocardites parfois mortelles...

 

Les biofilms protègent les spirochètes et les rend impénétrables ̈  aux antibiotiques et résistantes au système immunitaire

 

Intérêt de la Serrapeptase ?

 

Donc : Doxycline, Amoxicilline ,  Hydroxychloroquine   : mais pas dans la borreliose chronique.

 

En conclusion  : 

Tinidazole +  Metronidazole et 

Azithromycine + Doxycycline si co-infections

 

www.dr-Hopf-seidel.de

Ou son livre ( en Allemand)

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires