Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:52
On sait que la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), à savoir les AINS traditionnels et les inhibiteurs sélectifs de la Cox- 2 (coxibs) s’accompagne d’un risque accru d’événements cardiovasculaires (CV) et de complications au niveau du tractus gastro-intestinal supérieur. Cependant, une incertitude persiste quant à la nature précise et à l’amplitude de ce risque et quant à la relative sécurité d’emploi des différents AINS notamment chez les patients à haut risque coronaire. Méta-analyse sur plus de 700 essais C’est la raison pour laquelle le groupe CNT (Coxib and traditional NSAID Trialists) a effectué une méta-analyse portant sur un peu plus de 350 000 patients inclus dans plus de 700 essais, à savoir280 essais où les AINS ont été comparés à un placebo (124 513 participants, soit 68 342 personne/années) et dans 474 essais où un AINS était comparé à un autre AINS (229 296 participants, soit 165 456 personne/années). Les critères principaux de l’étude incluaient : les événements CV majeurs (infarctus du myocarde non-fatal, accident vasculaire cérébral [AVC] non-fatal, décès vasculaire) ; les événements coronaires majeurs (infarctus du myocarde non-fatal ou décès d’origine coronaire) ; les AVC ; la mortalité ; l’insuffisance cardiaque et les complications survenues au niveau du tractus digestif supérieur (perforation, occlusion, ou saignement). Les résultats montrent que sous coxib ou diclofénac, l’incidence des événements CV majeurs augmente d’environ 30 % (coxib : rate ratio [RR] 1,37 ; intervalle de confiance [IC] 95 % : 1,14–1,66 ; p=0,0009 ; diclofénac : RR 1,41 ; IC 95 % : 1,12–1,78 ; p=0,0036), essentiellement en raison d’une augmentation significative de l’incidence des événements coronaires majeurs (coxibs : RR 1,76 ; IC 95 % : 1,31–2,37 ; p=0,0001; diclofénac : RR 1,70 ; IC 95 % : 1,19–2,41; p=0,0032). L’ibuprofène est aussi significativement associé avec un accroissement de l’incidence des événements coronaires majeurs (RR 2,22 ; IC 95 % : 1,10–4,48 ; p=0,0253) mais pas de celle des événements CV majeurs (RR 1,44 ; IC 95 % : 0,89–2,33). Trois événements CV de plus pour 1 000 patients traités par coxibs ou diclofénac pendant un an Comparée à celle d’un placebo, la prise de coxibs ou de diclofénac, s’est accompagnée, pour 1 000 patients traités pendant un an, de 3 événements CV majeurs supplémentaires dont 1 a été fatal. Le naproxène n’a pas augmenté significativement l’incidence des événements CV majeurs (RR 0,93 ; IC 95 % : 0,69–1,27). La prise de coxibs ou de diclofénac a augmenté significativement l’incidence des décès CV (coxibs : RR 1,58 ; IC 99 % : 1,00–2,49 ; p=0,0103 ; diclofénac : RR 1,65 ; IC 99 % : 0,95–2,85 ; p=0,0187). Avec l'ibuprofène, on note seulement une tendance à une incidence plus élevée de ce paramètre (RR 1,90 ; IC 95 % : 0,56–6,41 ; p=0,17) et le naproxène n’a pas eu d’effet sur lui (RR 1,08 ; IC 95% : 0,48–2,47 ; p=0,80). L’effet proportionnel des AINS et des coxibs sur les événements CV majeurs est apparu indépendant des caractéristiques des patients à l’état basal et notamment de leur niveau de risque CV. Tous les AINS ont pratiquement doublé le risque de survenue d’une insuffisance cardiaque Effets secondaires gastro-intestinaux avec tous les AINS Enfin, tous les AINS ont augmenté significativement le taux de complications gastro-intestinales (coxibs : RR 1,81 ; IC 95 % : 1,17–2,81 ; p=0,0070 ; diclofénac : RR 1,89 ; IC 95 % : 1,16–3,09 ; p=0,0106 ; ibuprofène : RR 3,97 ; IC 95 % : 2,22–7,10 ; p<0,0001; naproxène : RR 4,22 ; IC 95 % : 2,71–6,56 ; p<0,0001). En conclusion, le risque CV inhérent à de fortes doses de diclofénac et possiblement d’ibuprofène, est comparable à celui des coxibs. Ce risque est le plus faible sous naproxène comparé aux autres AINS. Bien que les AINS augmentent tous le risque de complications gastro-intestinales, on peut prédire son importance dans la mesure où il est le plus bas sous coxibs ou diclofénac et le plus élevé sous naproxène. Dr Robert Haïat 04/06/2013 Coxib and traditional NSAIDTrialists’ (CNT) Collaboration.Vascular and upper gastrointestinal effects of non-steroidal anti-inflammatory drugs: meta-analyses of individual participant data from randomised trials. Lancer 2013; publication avancée en ligne le 30 mai. http://dx.doi.org/10.1016/ S0140-6736(13)60900-9

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires