Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 17:24

 

Une première étude (1) a analysé les pièces opératoires après prostatectomie pour cancer de la prostate de 500 patients.


Les résultats montrent que les patients dont la testostéronémie pré-opératoire est inférieure à 3,0 ng/ml sont plus gros (+ 6 kg ; p = 0,0001), et chez 45 % d'entre eux, il existe un grade de Gleason prédominant de 4,alors que ce pourcentage n’est que de 28 % (p = 0,006) lorsque la testostéronémie est > 3 ng/ml.

 

Pour les auteurs, l'agressivité du cancer ne peut être uniquement déterminée sur le score de Gleason et le grade de Gleason prédominant observés sur biopsie, la testostéronémie préopératoire (facteur de risque indépendant) pourrait améliorer la prise en charge.

 


Dans une autre étude (2) (n = 107), une testostéronémie < 3 ng/ml est également un facteur indépendant d'agressivité du cancer, avec un risque majoré de score de Gleason > 7 (p = 0,01) et un risque de cancer localement plus avancé plus fréquent (pT3 et pT4) (p = 0,04).

 

 

Dr Emmanuel Cuzin Publié le 03/02/2012

 

(1) Neuzillet Y et coll. : La testostéronémie totale < 3 ng/ml avant prostatectomie radicale est un facteur de risque indépendant de cancer de la prostate de haut grade : étude sur 500 patients.
(2) Xylinas E et coll. : La testostéronémie totale préopératoire (< 3ng/ml) est un facteur prédictif indépendant de tumeur extraprostatique et de haut grade.
105ème congrès de l'AFU (Paris) : 16 au 19 novembre 2011.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires