Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 09:41

Syndrome pied-main-bouche : vous avez dit eczéma coxsackium ?


Le syndrome pied-main-bouche est une manifestation cutanée, habituellement bénigne, de l’infection à entérovirus du groupe A.

Se traduisant classiquement par une éruption vésiculeuse des paumes et des plantes et un énanthème buccal, il touche avec prédilection les jeunes enfants à la faveur de petites épidémies.

Mais voici que depuis quelques années des formes moins stéréotypées de ce syndrome sont observées, comme l’illustrent trois cas cliniques rapportés au cours de ce congrès.

Les trois petits patients, âgés de 7 mois, 2 ans et 2 ans et demi présentaient tous une éruption vésiculeuse plus étendue que classiquement sur la face d’extension des membres et le dos des pieds et des mains, mais aussi sur le siège et le visage dans un cas, et diffuse chez l’enfant de deux ans. Il n’y avait pas d’énanthème, seul un des nourrissons avait des vésicules ombiliquées au niveau de la lèvre supérieure. Tous étaient fébriles à 38°/39°. Le prélèvement d’une vésicule a révélé chez tous l’implication d’un entérovirus que la biologie moléculaire a pu identifier comme étant un Coxsackie virus A6. L’évolution a été favorable dans tous les cas.

C’est au demeurant à l’émergence du sérotype Coxsackie virus A6 que les auteurs attribuent ce nouveau visage du syndrome pied-main-bouche qui est rebaptisé par certains du terme d’eczéma coxsackium par analogie à l’eczéma herpeticum ou syndrome de Kaposi-Juliusberg.

Un Coxsackie virus A6 a été également retrouvé à l’origine d’une éruption papulovésiculeuse, secondairement érosive et croûteuse, péribuccale et palmoplantaire, associée à un énanthème buccal, apparue après un épisode de rhinopharyngite dans un contexte fébrile, chez un patient de 34 ans, sans antécédent particulier. De plus le malade présentait des douleurs testiculaires avec dysurie qui l’avaient  amené à consulter en urgence et avaient été rapportées à une orchite.

Ainsi, comme chez l’enfant, le Coxsackie virus A6 peut être responsable chez l’adulte de syndromes pied-main-bouche de présentation atypiques avec éruption diffuse touchant souvent creux poplités et plis du coude (justifiant là encore le terme d’eczéma herpeticum) et pouvant s’accompagner d’une symptomatologie à type de diarrhées et de myalgies.

C’est toutefois la première fois qu’une orchite est rapportée au cours d’une infection à  Coxsackie virus A6.

Dr Marie-Line Barbet Publié le 14/01/2015  JIM

Références

De Satins CA et coll. : Présentations atypiques de syndromes pied-main-bouche à type d’eczéma coxsakium : rôle du Coxsackie virus A6.
Munch MCM et coll. : Syndrome pied-main-bouche et orchite à Coxsackie virus A6.
Journées Dermatologiques de Paris. 9-13 décembre 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires