Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 19:36

 La 5ème enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales (IN) a montré en 2012 que globalement la prévalence de ces infections était de 5,3 %.


L’enquête a notamment inclus 36 782 patients présentant un cancer évolutif ou une hémopathie hospitalisés dans 1 690 établissements de santé (356 591 lits), dont près de 80 % d’entre eux n’étaient pas hospitalisés en cancérologie ou en hématologie.


Ces patients étaient majoritairement âgés de plus de 45 ans (94 %), présentaient une immunodépression dans la moitié des cas, et 60 % au moins portaient un dispositif invasif. Le jour de l’enquête, 27,7 % des patients (n = 10 178) recevaient au moins un anti-infectieux, 26,6 % étaient sous antibiotique et 2,9 % sous antifongique.


Comme on pouvait s’y attendre, la prévalence des IN dans ce groupe de population était élevée : 10,2 % dont 25,2 % d’IN urinaires, 16,3 % de pneumopathies et 18,1 % de bactériémies/septicémies.


Dr Isabelle Birden


Références

 

Aupee M et coll.: Infections nosocomiales en cancérologie – Données de l’ENP 2012. 34ème RICAI (Réunion Interdisciplinaire en Chimiothérapie Anti-Infectieuse) (Paris) : 27 et 28 novembre 2014.

 

Publié le 07/01/2015

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Concept
commenter cet article

commentaires