Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 07:40
Les parodontopathies sont fréquentes, touchant jusqu'à 35 % des plus de 30 ans. Elles correspondent à une prolifération bactérienne locale, conduisant à une destruction progressive du support de la dent, et éventuellement, à terme, à son déchaussage. Mais ces parodontopathies peuvent aussi être considérées comme une maladie systémique, avec élévation des marqueurs de l'inflammation. Et elles pourraient favoriser diverses pathologies telles que maladies cardiovasculaires, cancers, et rhumatismes inflammatoires. Par exemple, les sujets souffrant d'une polyarthrite rhumatoïde (PR) ont 2 à 8 fois plus de parodontopathies que les sujets sains. Le lien entre parodontopathies et d'autres rhumatismes inflammatoires reste cependant à préciser. Des auteurs ont donc réalisé une étude cas-témoins chez 6 821 patients présentant une spondylarthrite, appariés à 34 105 sujets contrôles. Tous les participants, âgés de 27,2 ± 19,4 ans (60 % ont plus de 40 ans) sont issus d'une cohorte taïwanaise. Les spondylarthrites ont été repérées à partir du codage effectué par les professionnels de santé. Tous les sujets inclus bénéficiaient, grâce à leur couverture sociale, d'une surveillance dentaire systématique tous les 6 mois, ce qui permettait le diagnostic de parodontopathie. Les patients atteints de spondylarthrite avaient plus fréquemment une parodontopathie que les sujets contrôles (41,5 % versus 25,9 % ; p<0,001) après ajustement sur leur statut socio-économique. Par contre, il faut noter qu'il n'y a pas eu d'ajustement possible pour le tabagisme car cette information n'était pas disponible dans la base de données de cette cohorte. Ainsi, les malades souffrant de spondylarthrite avaient presque 2 fois plus de parodontopathies que les sujets sains (odds ratio [OR] : 1,84 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95 %] : 1,74-1,98). Enfin les auteurs ont retrouvé, sans surprise, davantage d'interventions pour parodontopathie (gingivectomie ou gingivoplastie) (OR : 1,70 ; IC95 % : 1,56-1,89) dans les 5 ans précédant l'étude, parmi les sujets atteints de spondylarthrite. Au total, tout comme dans la PR, cette étude suggère que les parodontopathies sont plus fréquentes dans la spondylarthrite. Il est cependant possible que ce lien soit en partie expliqué par un tabagisme accru, facteur de risque de parodontopathie, et aussi de spondylarthrite. Keller JJ et coll : Association between ankylosing spondylitis and chronic periodontitis. A population-based study. Arthritis and Rheumatism. 2013; 65: 167-173 23/01/13 Dr Laurent Laloux

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires

sylvie.viollon@hotmail.fr 11/08/2015 10:22

bonjour j ai toujours mal aune dent ma molaire j ai une spondylarthrite ankilosante est ce que ma maladie pourrai provoquer ce mal de dents merci pour votre reponse