Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 08:32
« un nouvel espoir de parvenir à vaincre le sida ». Le journal indique en effet qu’« une équipe de virologues américains a annoncé le premier cas de guérison apparente d'une petite fille contaminée à la naissance par le VIH transmis par sa mère séropositive non traitée ». « Prudents, les virologues expliquent qu'il ne s'agit pas d'une éradication du virus. Sa présence est, en revanche, tellement faible que le système immunitaire de l'organisme peut le contrôler sans traitement antirétroviral » l’enfant « avait reçu des antirétroviraux moins de 30 heures après sa naissance. Ce traitement précoce explique probablement sa guérison fonctionnelle en bloquant la formation de réservoirs viraux difficiles à traiter, selon les chercheurs qui ont présenté ce cas à la 20e conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) à Atlanta ». Le Dr Deborah Persaud, virologue du Centre des enfants de la faculté du centre hospitalier universitaire Johns Hopkins (Baltimore), principal auteur de ce travail, remarque ainsi que « faire une thérapie antirétrovirale chez les nouveau-nés très tôt pourrait permettre d'obtenir une très longue rémission sans antirétroviraux en empêchant la formation de ces réservoirs viraux cachés ». Le Parisien observe que « la suppression de la charge virale du VIH sans traitement est excessivement rare. Elle est observée dans moins de 0,5% des adultes infectés, dont le système immunitaire empêche la réplication du virus et le rend cliniquement indétectable, précisent les virologues. Selon eux, le cas de l'enfant apparemment guérie pourrait changer la pratique médicale actuelle en mettant en lumière le potentiel d'un traitement antirétroviral très tôt après la naissance pour les nouveau-nés à haut risque ». « Mais le premier objectif demeure la prévention pour empêcher la transmission de la mère à l'enfant », souligne le journal, qui relève que « les traitements antirétroviraux des femmes enceintes permettent actuellement d'éviter de transmettre le virus à l'enfant dans 98% des cas. Quelque 300 000 enfants naissent séropositifs chaque année dans le monde, pour la plupart dans les pays pauvres où seulement 60% des femmes enceintes infectées avec le VIH bénéficient d'un traitement anti-rétroviral ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires