Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 07:59
Sept fois plus de risque d'embolie pulmonaire au premier trimestre de la grossesse après FIV En marge de la polémique sur le risque thromboembolique des pilules de 3ème et 4ème génération, le risque thromboembolique de la grossesse a été souvent évoqué. Il est réel, et semble-t-il plus pour certaines grossesses que pour d'autres. C'est ainsi que les grossesses obtenues par fécondation in vitro (FIV) semblent émaillées de plus d'accidents thromboemboliques veineux que les grossesses obtenues « naturellement ». Le risque d'embolie pulmonaire pendant ces grossesses après FIV n'était toutefois pas parfaitement documenté. C'est pourquoi une équipe suédoise a entrepris un étude transversale, comparant le risque d'embolie pulmonaire et d'accident thromboembolique chez 23 498 femmes ayant bénéficié d'une FIV « réussie » et 116 960 femmes dont la grossesse s'est produite « naturellement ». Les données concernent la période 1990 à 2008. Le constat devrait attirer particulièrement l'attention des praticiens suivant des femmes dans cette situation, puisque le risque d'embolie pulmonaire est en effet augmenté pendant les grossesses par FIV (8,1/10 000 vs 6,0/10 000). Mais ce risque varie selon le stade de la grossesse et se trouve multiplié par 7 au cours du premier trimestre (Hazard Ratio : 6,97 ; intervalle de confiance à 95 % : 2,21 à 21,96). Notons toutefois que cette augmentation se traduit par un risque absolu relativement faible, de 2 à 3 cas supplémentaire d'embolie au cours du premier trimestre pour 10 000 grossesses (3,0/10 000 vs 0,4/10 000). L'intérêt de cette étude par rapport à des travaux antérieurs sur le même sujet est d'avoir « apparié » chaque femme ayant bénéficié d'une FIV avec 5 autres femmes poursuivant une grossesse « naturelle », en tenant compte de l'âge des patientes. Ceci est particulièrement important puisque les grossesses par FIV concernent des femmes en moyenne plus âgées et que le risque d'accidents thromboemboliques s'accroît avec l'âge. Pour les auteurs, ce serait l'augmentation importante du taux d'oestrogènes naturels pendant la phase de stimulation de la procédure qui serait à l'origine de ce sur-risque d'accidents thromboemboliques. Depuis la première FIV réussie en 1978, plus de 5 millions d'enfants sont nés grâce à cette méthode à travers le monde. Actuellement un tiers environ des tentatives se soldent par une grossesse et un quart par la naissance d'un enfant vivant. Henriksson P et coll. : Incidence of pulmonary and venous thromboembolism in pregnancies after in vitro fertilisation: cross sectional study BMJ 2013;346:e8632 21/01/13 (JIM) Dr Roseline Péluchon

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires