Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 22:58
Paris, le 16 juillet 2013 – Les seniors sont de gros consommateurs de médicaments, c’est un fait avéré, et pour cause, ils sont pour la plupart polymédicamentés souffrant de multiples pathologies liées au vieillissement. Une enquête récente réalisée par le laboratoire de recherches Celtipharm révèle qu’une ordonnance sur 5 délivrée aux plus de 70 ans contient plus de 5 médicaments. Faut-il s’en inquiéter ? La France détient le record de la surconsommation de médicaments, nul ne l’ignore, et c’est encore plus visible chez les personnes âgées. Alors que les 65 ans et plus représentent 15 % de la population française, 1/3 des prescriptions leur sont délivrées. Et parmi les 70 ans et plus (8,2 millions de personnes), 45 000 d’entre eux se voient prescrits plus de 10 médicaments distincts chaque jour ouvré, autre conclusion de l’enquête que ne manque pas de susciter des inquiétudes. Consommer de grandes quantités de médicaments serait donc paradoxalement préjudiciable pour la santé des seniors car les risques d’interactions médicamenteuses graves sont beaucoup plus fréquents dans cette population. Pourraient-elles être évitées, si les ordonnances n’étaient pas si longues ? En 2010, dans une étude sur la santé dans le monde et sur l'usage rationnel des médicaments, l'Organisation mondiale de la santé n’avait-elle pas rapporté que 50 % des médicaments ne sont pas prescrits, délivrés ou vendus comme il convient.. . Un panel de 3 004 officines Pour analyser la consommation médicamenteuse des français âgés de 70 ans et plus avec pour objectif d’évaluer l’occurrence d’interactions médicamenteuses, un panel de 3 004 pharmacies représentatives du parc officinal français a été constitué par un logiciel spécifique. Les données issues de ce panel en temps réel ont ensuite été extrapolées à la France métropolitaine. Pour ce faire, ce sont les tickets de vente contenant au moins un médicament, relevés entre le 16 octobre 2011 et le 15 octobre 2012 compris qui ont servi de références brutes. Ainsi, plus de 1,7 milliards de tickets de vente, contenant au moins un médicament, ont été enregistrés dans les pharmacies de France Métropolitaine. Sur cette même période, la délivrance de médicaments aux patients âgés de 70 ans représente 564 millions de tickets de vente, soit 32,9 % du total. La répartition est la suivante : 107,2 millions de tickets de vente contenant plus de 5 médicaments distincts, 14,1 millions plus de 10 médicaments. Les experts n’ont pas manqué de préciser qu’au-delà de cinq médicaments distincts délivrés à un même patient, la possibilité d’interactions médicamenteuses est très élevée et les risques encourus difficilement évaluables. Interrogé sur le sujet, Jean de Kervasdoué, économiste de la santé au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) a récemment appelé de ses vœux la mise en place d’un dispositif imposant aux pharmaciens de cosigner toutes les ordonnances de plus de cinq médicaments. Un dispositif qui permettrait selon lui de renforcer la vigilance sur les risques d’interactions médicamenteuses que peuvent présenter certaines prescriptions. Qu’on se le dise ! Dominique Thibaud 16/07/2013

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires