Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 20:55
ICI : Rôle protecteur du microbiote intestinal dans la pneumonie à Streptococcus pneumoniae RSi Communications22 août 20130 vue Pas d'évaluation D'après la présentation effectuée lors de la 15e édition de l'International Congress of Immunology Selon des travaux présentés lors du congrès ICI 2013, qui s'est tenu en août à Milan (Italie), le microbiote intestinal joue un rôle protecteur dans les défenses de l'hôte contre la pneumonie à Streptococcus pneumoniae. Des chercheurs du Centre médical académique d'Amsterdam (Pays-Bas) ont inoculé la bactérie S. pneumonia par voie nasale à des souris dont ils avaient auparavant appauvri le microbiote intestinal par le biais d'un traitement antibiotique combinant vancomycine, ampicilline, néomycine et métronidazole. Ils ont alors constaté une croissance pulmonaire significativement accrue de S. pneumonia chez les souris dont la flore intestinale avait été appauvrie, par comparaison aux modèles témoins. Cette surcroissance s'accompagnait d'une production accrue d'interleukines (IL)-6 et IL-1b, et de chimiokines (telles que CXCL-1), mais aussi d'une diminution de l'IL-10. Les taux de TNF-a (facteur de nécrose tumorale) ont cependant révélé une régulation négative dans le microbiote intestinal appauvri. Enfin, il est apparu que la survie à l'infection par S. pneumonia des souris affaiblies était diminuée. Certaines souris dont le microbiote avait été appauvri ont ensuite bénéficié d'une bactériothérapie fécale de souris témoins non traitées. Les résultats ont montré une réponse immunitaire hôte largement restaurée face à S. pneumonia, avec notamment une croissance bactérienne réduite et la restauration de la libération de cytokine. Les macrophages alvéolaires isolés de souris affaiblies non infectées affichaient une capacité de phagocytose réduite de la bactérie S. pneumonia et sécrétaient moins d'IL-6 et de TNF-α en réponse aux stimulations par LPS ou LTA. En outre, la phagocytose de la bactérie S. pneumonia par les neutrophiles des souris affaiblies était également réduite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Infections froides
commenter cet article

commentaires