Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 20:07
Les effets protecteurs de cellules souches mésenchymateuses (CSM) autologues de la moelle osseuse, différentiées de façon à secréter des facteurs neurotrophiques (CSM-FNT), sont démontrés dans plusieurs modèles animaux de neurodégénérescence, dont la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Une étude israélienne de phase 1/2 encore en cours évalue leur potentiel chez 24 patients atteints de SLA, sachant que l’innocuité de l’administration IM ou intrathécale (IT) de CSM non modifiées a déjà été établie lors d’une étude précédente du même groupe. Les résultats du suivi de 12 patients pendant 6 mois (6 SLA précoce et 6 SLA avancée) montrent l’innocuité à court terme de la transplantation IM ou IT de CSM-FNT et sont indicatifs de premiers bénéfices cliniques, avec des améliorations significatives de la progression clinique, de la fonction respiratoire, de l’électrophysiologie, et de l’évaluation volumétrique des muscles par IRM. Dominique Monnier Karussis D et coll. : Interim analysis of 12 patients with amyotrophic lateral sclerosis (ALS) treated with autologous differentiated mesenchymal stem cells: Preliminary data of a Phase I/II clinical trial. American Academy of Neurology 65th Annual Meeting (San Diego) : 16 au 23 mars 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires