Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 08:10
A la suite d'une première fracture, il existe un risque 2 fois plus élevé de nouvelle fracture accompagné d'un risque de mortalité prématurée. Cependant, l'importance de l'impact d'une nouvelle fracture sur la mortalité reste encore inconnue. Une étude australienne vient d'examiner la mortalité prématurée additionnelle associée à une nouvelle fracture faisant suite à une fracture ostéoporotique initiale. Au total, 1 295 sujets de plus de 60 ans de la Dubbo Osteoporosis Epidemiology Study, ayant eu une fracture initiale, ont été suivis pendant une période de 12 ans (1989-2010) pour évaluer le nombre de nouvelles fractures et le taux de mortalité. Ont été rapportés 358 nouvelles fractures et 487 décès chez les femmes et 90 nouvelles fractures et 206 décès chez les hommes. L'excès de mortalité dans les 5 premières années (comparativement à une population de même âge et de même sexe) était le plus élevé pour les fractures de la hanche (8,1/100 patients-années chez les femmes et 16,7/100 patients-années chez les hommes). La majorité des nouvelles fractures et des décès prématurés sont apparus dans les 5 premières années suivant la fracture initiale. De plus, 25 % des décès en excès chez l'homme et 20 % chez la femme sont survenus après une nouvelle fracture. Cette étude confirme l'existence d'une mortalité prématurée élevée associée à toutes les fractures ostéoporotiques et montre que cette dernière survient de manière prédominante dans les 5 ans suivant la fracture initiale. Bliuc D : Contribution of Refracture to Early Fracture-Associated Mortality - ASBMR (American Society for Bone and Mineral Research) Annual Meeting 2012 (Minneapolis, Minnesota) : 12-15 octobre 2012. Dr Thierry Grivel (09/11/2012)

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires