Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 19:32

L’exposition au palladium chez l’homme résulte en grande partie de l’utilisation de matériaux dentaires.

Selon un travail récent sur l’allergie au palladium, les patch-tests au sodium tétracholopalladate (Na2PdCl4) semble avoir une meilleure sensibilité que le palladium dichloride (PdCl2) pour détecter une allergie.

Une étude a été menée en Europe pour déterminer quelle était la concentration optimale de Na2PdCl4 à utiliser dans les patch-tests.

Les patients testés en routine par patchs de façon consécutive ont été inclus dans ce travail mené de 2011 à 2012 dans 8 centres européens (Pays-Bas, Belgique, Suisse, Espagne, Italie, Portugal, Suède et Danemark) avec des concentrations de Na2PdCl4 à 2 % dans la vaseline, à 3 % et à 4 % en plus de la batterie de base nationale (incluant le NiSO4-6H2O à 5 % dans la vaseline), du PdCl2 à 1 ou 2 % dans la vaseline (soit 56,4 μmol/g et 112,8 μmol/g, respectivement de Pd).

Les tests ont été retirés à J2 puis relus à J3 ou J4 selon les centres puis de nouveau à J7.

Les réactions douteuses ou irritatives ont été considérées comme négatives pour l’analyse statistique.

Les 8 centres ont testé 1634 patients.

Environ 2 fois plus de réactions positives au palladium ont été obtenues avec le Na2PdCl4 à 3 % (18,2 % ; n = 300/1651) et à 4 % (18,7 %; n = 306/1634) qu’avec le PdCl2 (9,3 % ; n = 154/1 651) (Zdep-test: p < 0,001).

La spécificité de la réaction au métal lors des patch-tests étant considérée comme élevée, on peut supposer que le nombre de faux-positifs devrait être bas et donc que le Na2PdCl4 a une meilleure sensibilité que le PdCl2 (test de McNemar : p < 0,0001).

La prévalence de la sensibilisation globale au palladium était de 18,2 % avec le Na2PdCl4 à la concentration de 3 % (300/1 651) et de 18,7 % pour le Na2PdCl4 à 4 % (306/1 634).

Une prévalence sensiblement identique de 20,7 % a été mis en évidence pour la sensibilisation au nickel (342/1651, Zindep test : p > 0,05).

Lorsque les résultats des centres ont été examinés séparément, une variation géographique de la prévalence des sensibilisations est apparue avec des taux allant de 10,2 % en Suède à 36 % en Suisse pour le palladium et de 12,5 % au Danemark à 34,4 % en Italie pour le nickel.

Si la prévalence de la sensibilisation au nickel était plus élevée chez les femmes, celle de la sensibilisation au palladium était également distribuée entre les sexes.

L’ajout aux séries classiques de patch-tests du Na2PdCl4 à 3 % dans la vaseline semble donc tout indiqué au vu des résultats de ce travail…

 

Dr Geneviève Démonet

Référence
Muris J et coll. : Sensitization to palladium in Europe. Contact Dermatitis 2015; 72: 11-19

 

jim.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre LABLANCHY - CHRONIMED - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires