Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 07:53
Le solanezumab est un anticorps monoclonal humanisé qui se lie à la région centrale du peptide β-amyloïde auquel on attribue un rôle clé dans la pathogenèse de la maladie d'Alzheimer (MA). Cet anticorps se lie préférentiellement aux formes solubles de bêta-amyloïde. Eli Lilly & Co développe une formulation intraveineuse du solanezumab pour le traitement des stades légers à modérés de la MA. Le 24 août dernier, le laboratoire indique que les essais de phase III EXPEDITION 1 et 2, testant l’efficacité du solanezumab (400 mg/4 semaines pendant 18 mois) versus placebo, n'ont pas atteint leurs objectifs principaux, sur le critère de déclin cognitif et fonctionnel. Toutefois, l’analyse secondaire des données poolées des 2 essais permet un peu d’optimisme : ralentissement significatif du déclin cognitif chez les patients dans l’ensemble de la population étudiée, l’analyse par sous-groupe précisant que ce bénéfice est observé uniquement chez les patients atteints de MA légère. Ce qui conforte l’hypothèse selon laquelle il faudrait intervenir plus tôt dans l’évolution de la maladie pour avoir un effet thérapeutique avec cette stratégie anti-amyloïde. Le Pr Rachelle Doody (Baylor College of Medicine, Houston) a présenté les résultats des analyses indépendantes des données des essais EXPEDITION (2052 patients -16 pays), réalisées par l’Alzheimer's Disease Cooperative Study (ADCS). En bref, l’analyse séparée des essais ne montre pas de résultat significatif excepté une réduction significative du déclin cognitif (ADAS-Cog11) de 42 % chez les patients traités par solanezumab (p = 0,008) dans le sous-groupe de patients atteints de MA au stade léger dans l’essai EXPEDITION 1. Les analyses poolées des deux essais indiquent un ralentissement significatif (p = 0,001) du déclin cognitif, mesuré par l’ADAS-Cog14, de l’ordre de 34 % chez les patients à ce stade, avec une réduction non significative (p = 0,057) du déclin fonctionnel (ADCS-ADL) de 17 % dans le groupe traité par rapport au groupe placebo. Certains biomarqueurs également analysés dans les essais EXPEDITION montrent un effet du solanezumab. Au final les résultats de ces 2 études, proches de ceux déjà annoncés par le laboratoire, sont plutôt encourageants pour une intervention à un stade précoce de la maladie. Dominique Monnier 29/10/2012 Doody RS : Phase 3 Studies of Solanezumab for Mild to Moderate Alzheimer’s Disease. Annual Meeting of the American Neurological Association in partnership with Association of British Neurologists (Boston, Etats-unis) : 7-9 octobre 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed - dans Concept
commenter cet article

commentaires