Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:16
La vitamine D est une hormone stéroïde produite par la peau sous l'influence de la lumière du soleil ou obtenue à partir de l'alimentation. Il a été montré que son métabolite actif, 1,25 (OH) 2D3 a des effets immunomodulateurs dans de nombreux modèles expérimentaux auto-immuns. Récemment, il a été constaté que la vitamine D modulait la polarisation Th17 et l’expression d’l'IL-22 par les cellules T mémoire des malades atteints de polyarthrite rhumatoïde précoce (PR) et stimulait la production d'IL-4 par les PBMC (peripheral blood mononuclear cell).
Il a également été observé que les cellules Th17 CCR6+ dans la PR précoce, sont de puissants inducteurs d'une boucle pro inflammatoire de « feed-back » sur les fibroblastes synoviaux (RASF), induisant la production de l'interleukine autocrine (IL)-17A.
Les auteurs de cette étude ont souhaité évaluer l'effet de la vitamine D sur ce comportement pathogène des cellules Th17.
Des cellules périphérique CCR6 + Th17 de patients atteints de PR précoce, des co-cultures CCR6 + Th17/RASF et des biopsies synoviales de patients atteints de PR établie, ont été cultivées en l'absence ou la présence de vitamine D 1,25 (OH) 2D3, et / ou étanercept.
L’expression des cytokines intracellulaires a été détectée par cytométrie de flux. Celle des cytokines et métalloprotéases matricielles (MMP) a été déterminée par ELISA. La transcription de facteurs impliqués dans la différenciation et la fonction Th a été analysée par PCR quantitative.
Dans les cultures Th17 et les co-cultures Th17/RASF, la présence de vitamine D supprimait l'expression de l'IL-17A, IL-22 et de l’IFN-gamma.
Dans les co-cultures Th17/RASF, la vitamine D induisait l’expression d’IL-4 et IL-10 qui entraînait une réduction de RORγt (facteur de transcription du lignage Th 17) et induisait la transcription Gata3.
La vitamine D supprimait aussi l’expression d’IL-6, IL-8, MMP-1 et MMP-3 dans les co-cultures Th17/RASF et les biopsies synoviales.
L’augmentation de la production autocrine de l'IL-17A en co-cultures Th17/RASF était inhibée par la vitamine D, mais pas par le facteur de nécrose tumorale (TNF)-α. La vitamine D en combinaison avec la neutralisation du TNF-α diminuait l’activité de Th17, comme indiqué par une réduction toujours plus importante de l’expression de l'IL-6, IL-8, MMP-1 et MMP-3 dans les co-cultures et de l'IL -6 et IL-8 dans les cultures de biopsie synoviale.
Ces données montrent que la vitamine D module le comportement pathogène des cellules Th17 et peut avoir un potentiel thérapeutique supplémentaire lorsqu'elle est utilisée en association avec le traitement par anti TNF dans la PR et possiblement dans d'autres maladies inflammatoires à médiation Th 17.
van Hamburg JP et coll. : Vitamin D suppresses the pathogenic behaviour of primary Th17 cells from patients with early rheumatoid arthritis.
Ann Rheum Dis 2011; 70: A47

Publié le 14/03/2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Chronimed
commenter cet article

commentaires